/news/coronavirus

La fermeture de la frontière prolongée jusqu'au 21 août

Émilie Bergeron | Agence QMI

Une entente de principe est survenue pour prolonger la fermeture de la frontière canado-américaine aux voyages non-essentiels jusqu’au 21 août.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

C’est ce qu’a confirmé une source à TVA Nouvelles, mardi, en précisant qu’une annonce officielle viendra dans les prochains jours.

La frontière avec les voisins du sud est fermée depuis mars. Le décret était initialement prévu pour 30 jours, mais a été reconduit plusieurs fois depuis. Sa dernière mouture devait venir à échéance mardi prochain, mais une entente à être signée est intervenue entre Ottawa et Washington.

Le premier ministre Justin Trudeau avait déjà laissé entendre, lundi, que son gouvernement souhaitait une prolongation, information qui circulait aussi en coulisse.

«Nous reconnaissons que la situation continue d’être complexe aux États-Unis en ce qui a trait à la COVID-19. Chaque mois, nous avons été en mesure de prolonger la fermeture de la frontière sauf pour les biens et services essentiels», avait-il dit en point de presse devant sa résidence de Rideau Cottage.

Les États-Unis cumulent toujours le plus important nombre de cas de coronavirus dans le monde, avec 3,4 millions d’infections, selon l’institut Johns Hopkins.

En point de presse mardi, le sous-administrateur de la santé publique du Canada, le Dr Howard Njoo, a insisté sur l’écart entre le nombre de cas recensés au quotidien au Canada et aux États-Unis.

«On ne veut pas gaspiller nos efforts avec tout ce qu’on a fait à date. Donc, je pense, c’est important de continuer de regarder ce qui se passe aux États-Unis pour voir ce qu’on peut faire avec la frontière», a-t-il dit en mentionnant qu’Ottawa rapporte environ 300 cas chaque jour pendant que plus de 60 000 sont déclarés par les autorités américaines au quotidien.

Les voyages non essentiels sont interdits, mais des exceptions sont en vigueur pour les citoyens canadiens et résidents permanents. Selon des chiffres fournis par l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), on comptait 173 650 passages de citoyens canadiens par la frontière terrestre, dans la semaine suivant l’entrée en vigueur de l’interdiction, à la fin mars. Sur la même période, 46 015 passages aériens étaient survenus.

Le nombre de passages a ensuite graduellement chuté, oscillant pendant plusieurs semaines entre environ 75 000 et 90 000 passages par voie terrestre sur une base hebdomadaire. Pendant ce temps, les passages aériens variaient entre 1700 et 8000.

Or, une remontée de passages terrestres par des citoyens canadiens s’observe ensuite à compter de la fin mai, toujours selon les données de l’ASFC, leur nombre ayant été de 100 522 à 112 558 par semaine, du 31 mai au 4 juillet.

Notons que toute personne qui rentre au Canada doit s'isoler pour 14 jours.

-Avec Sarah Daoust-Braun