/news/society

Le chanteur Alex Nevsky est suspendu par Musicor

Cédric Bélanger | Journal de Montréal

DM show canada-01

Photo d’archives

La maison de disques Musicor et Distribution Select coupent les ponts temporairement avec Alex Nevsky à la suite des aveux du chanteur, qui a raconté avoir entretenu une relation abusive pendant deux ans avec une ex-copine.

• À lire aussi: La vague de dénonciations prend de l’ampleur

• À lire aussi: «Mon comportement lui a fait extrêmement mal» - Alex Nevsky

«Compte tenu de l’admission par Alex Nevsky de “coercition sexuelle” dans sa publication Instagram de vendredi dernier, Musicor et Distribution Select suspendent pour une durée indéterminée leur collaboration avec l’artiste», précise Musicor dans un message publié sur les réseaux sociaux, lundi soir.

Le chanteur avait lui-même admis son mauvais comportement, sans avoir été dénoncé au préalable, en publiant un long billet à la suite d’un courriel reçu de Stéphanie Boulay, des Sœurs Boulay, qui a révélé être l’ex en question.

«Je découvre que mon comportement lui a fait extrêmement mal et qu’elle en porte encore les blessures», a écrit Nevsky.

Le dernier de la liste

Il est donc le plus récent artiste de la scène musicale à perdre, de façon permanente ou temporaire, un contrat de disque ou de représentation après avoir vu son nom mêlé à des allégations d’inconduites sexuelles.

Avant lui, Bernard Adamus, Yann Perreau et Kevin Parent ont été largués par leur étiquette de disque. Le rappeur Maybe Watson (Alaclair Ensemble) et le musicien David Desrosiers (Simple Plan) ont quitté leur groupe respectif après avoir été dénoncés sur le web.