/news/coronavirus

Melania Trump encourage le port du masque, une première

TVA Nouvelles et AFP

Trois jours après une première apparition de Donald Trump le montrant portant un couvre-visage samedi, la Première dame a publié un tweet mardi incitant les Américains à porter le masque, une première depuis le début de la pandémie aux États-Unis.  

• À lire aussi: Trump porte un masque en public

• À lire aussi: Un proche de Trump sermonné par Americain Airlines pour non port du masque

Le message, accompagné d’une photo de Melania Trump masquée, va comme suit : «Même pendant les mois d'été, n'oubliez pas de porter des couvres-visage et de pratiquer la distanciation sociale. Plus nous prenons de précautions maintenant, plus nous augmentons nos chances d’avoir un pays plus sain et plus sûr à l’automne», a-t-elle fait savoir. 

Cette nouvelle stratégie de la Maison-Blanche visant à encourager la population à porter un couvre-visage détonne avec le discours qu’a tenu le président américain au cours des derniers mois. 

Samedi, le milliardaire républicain a dû se résoudre à se présenter le visage couvert puisqu'il rendait visite à des militaires blessés au combat à l'hôpital Walter Reed de Bethesda (Maryland), dans la banlieue de Washington.

«Lorsque vous parlez avec des soldats qui sortent tout juste de la table d'opération», a-t-il expliqué, «je crois que c'est quelque chose de très bien de porter un masque». «Je n'ai jamais été contre les masques, mais je suis convaincu que cela dépend du moment et de l'endroit», a-t-il ajouté.

Depuis le début du mois de mars et l'apparition des premières restrictions face au coronavirus, Donald Trump avait soigneusement évité de se montrer en public avec un masque.

Le président a même contribué à faire de cet objet, dont le port est recommandé par les autorités sanitaires américaines, un sujet de contentieux politique dans une Amérique très polarisée.

Le refus de porter le masque est souvent vu dans une partie de la société comme une affirmation de sa liberté individuelle face aux recommandations des autorités nationales et internationales.

Les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) avaient dès le début du mois d'avril émis une recommandation nationale en faveur du masque.

Mais Donald Trump s'en était immédiatement démarqué, affirmant qu'il était testé quasi-quotidiennement au coronavirus, de même que toutes les personnes l'approchant.

Dans la même catégorie