/news/society

Stage des futurs préposés: beaucoup de travail pour ceux déjà en place

TVA Nouvelles

Moins d'un mois après le début de leur formation accélérée, les futurs préposés aux bénéficiaires débarquent dans les CHSLD où ils suivront leur stage trois jours par semaine. 

• À lire aussi: Manque de places pour vacciner les futurs préposés

• À lire aussi: Déjà quatre futurs préposés aux bénéficiaires infectés

Trois stagiaires suivront chacun des préposés aux bénéficiaires déjà en poste, qui aura la responsabilité de les superviser.

«On va avoir beaucoup d'ouvrage et en peu de temps, il va falloir les former, parce que le 15 septembre, il va falloir qu'ils soient formés de A à Z», explique en entrevue Cindy De Champlain, préposée aux bénéficiaires en Montérégie. 

Elle fait partie de ceux qui auront la responsabilité de superviser les nouveaux venus.

«Trois pour un, c'est trop, parce que le résident, lui, il a besoin d'intimité, ce n'est pas un morceau de viande, c'est un être humain. On s'entend que... on entre dans leur intimité totale et il ne faut pas brimer leur respect et leur dignité, parce que c'est pratiquement tout ce qui leur reste», insiste-t-elle.

La Fédération de la santé et des services sociaux de la CSN estime qu'il ne devrait y avoir qu'un seul stagiaire par préposé, pour prioriser la distanciation physique et pour ne pas surcharger le travail des équipes en place. 

Quant à l'obligation pour les préposés à devenir superviseurs, la CSN favorise le volontariat.

«Nous avons proposé que ça soit du volontariat. Il y a des places où c'est ça, d'autres où les employeurs [désignent des employés]», explique Jeff Begley, de la Fédération de la santé et des services sociaux de la CSN.

«Ce n'est pas nous qui enseignons, habituellement. Moi, oui, j'ai la formation pour être préposé formateur, mais là, présentement, c'est comme être professeur sur le terrain. Ils n'auront pas de professeurs avec eux» déplore Cindy De Champlain. 

Au ministère de la Santé, on nous rappelle que l'arrivée de ces 10 000 préposés aux bénéficiaires en CHSLD sert à alléger la tâche de ceux qui sont sur place. On indique également qu'on doit désigner bien souvent des formateurs, des superviseurs, parce qu'il manque de volontaires.

Dans la même catégorie