/news/coronavirus

La quarantaine de Bolsonaro se prolonge

Agence France-Presse

Le président brésilien Jair Bolsonaro a annoncé mercredi avoir fait un deuxième test qui a confirmé sa contamination par le coronavirus et a réitéré sa confiance dans le traitement controversé à l'hydroxychloroquine.

«Je vais bien, Dieu merci», a déclaré le chef de l'État âgé de 65 ans dans une vidéo diffusée en direct sur son compte Facebook depuis les jardins de sa résidence officielle, à Brasilia. «J'ai fait un test hier dans la matinée et le soir le résultat a montré que j'étais toujours positif au coronavirus».

Confiné au sein du palais d'Alvorada, où il exerce depuis une semaine ses fonctions par visioconférence, suivant les recommandations médicales, Jair Bolsonaro a assuré qu'il ne présentait aucun symptôme et que le traitement à l'hydroxychloroquine fonctionnait.

«Je ne recommande rien, je vous recommande d'aller voir votre médecin et de lui parler. Dans mon cas, un médecin militaire a recommandé l'hydroxychloroquine et cela a fonctionné», a-t-il ajouté, réaffirmant sa foi inébranlable dans ce médicament dont l'efficacité n'a pas été formellement prouvée.

Dans une note distincte, le secrétariat brésilien à la Communication a fait savoir que le chef de l'État resterait au palais d'Alvorada où il continuait de recevoir l'aide de l'équipe médicale de la présidence.

Farouche détracteur jusqu'ici du confinement et ayant minimisé ces quatre derniers mois la gravité de la pandémie qui ébranle son pays, Jair Bolsonaro avait exprimé lundi son impatience de retrouver sa liberté de mouvement.

Le président avait dit à CNN Brasil qu'il devait subir un nouveau test PCR mardi. «J'attendrai le résultat avec anxiété parce que je ne supporte pas cette routine, de rester à la maison, c'est horrible», avait-il déclaré à la chaîne au téléphone.

Mardi, «si tout va bien, je retourne au travail. Bien sûr, dans le cas contraire, j'attendrai quelques jours de plus», avait déclaré M. Bolsonaro.

Le président a expliqué mercredi à cette même chaîne ne pas avoir eu de symptômes de la COVID-19 depuis le 6 juillet.

Le Brésil est, derrière les États-Unis, au deuxième rang mondial en termes de nombre de cas de contamination (près de deux millions) et de morts (quelque 75 000) liés à la COVID-19.

Dans la même catégorie