/news/society

Les dons d’organes au plus bas depuis cinq ans

Agence QMI

Les dons d’organes sont au plus bas depuis cinq ans, en raison de la pandémie de COVID-19, a averti mercredi Transplant Québec.

L’organisme provincial chargé de la gestion des organes n’a compté que deux personnes ont donné des organes pour sauver cinq patients en avril 2020, alors que le comptage était déjà dans un creux.

«Le ralentissement qui s’est produit en avril dernier s’explique principalement par les circonstances exceptionnelles dans lesquelles nous avons été plongés, a indiqué par voie de communiqué le directeur général de Transplant Québec, Louis Beaulieu. La nécessité d’assurer la sécurité des patients à transplanter ainsi que la réorganisation massive dans les hôpitaux ont notamment pu contribuer à ces résultats.»

Malgré la reprise des activités en mai, Transplant Québec a remarqué une diminution de 50 % du nombre de donneurs d’organes et de 60 % des transplantations pour le deuxième trimestre 2020, comparativement à la même période en 2019.

Cette diminution n’a pas eu, toutefois, de conséquences sur le nombre de morts, puisqu’il est resté stable.

L’organisme gère une liste d’attente de 800 patients qui dépendent d’un don d’organe pour leur survie.