/news/law

Neuf ans de taule pour avoir volé les véhicules d’aînés

Michael Nguyen

bloc justice prison

Photo Fotolia

Un voleur de voiture récidiviste qui ciblait des conducteurs âgés seuls a écopé mercredi d’une lourde peine de neuf ans de pénitencier, pour avoir fait trois victimes en 24 heures. 

« Une des victimes a été frappée au visage, elle était effrayée, elle croyait qu’elle ne reverrait plus jamais ses enfants et ses petits-enfants », a expliqué à la cour le procureur de la Couronne, Patrick Lafrenière, mercredi au palais de justice de Montréal.

Ryan Pinel, 36 ans, est un voleur de voitures qui a déjà écopé de six ans d’emprisonnement dans le passé. 

Mais, en raison de ses problèmes de toxicomanie, il a récidivé afin d’acheter de la drogue.

Dans l’auto

L’accusé a ainsi fait sa première victime le 15 janvier 2019. 

Un septuagénaire s’était rendu au centre d’achat Rockland, à Montréal, pour s’acheter un café, et Pinel l’a suivi jusqu’au stationnement pour le frapper à la tête. 

Il a ensuite volé la voiture... avec l’aîné toujours à l’intérieur.

« Il a conduit 15 minutes avant de déposer la victime et prendre la fuite, pour ensuite abandonner le véhicule », a expliqué la Couronne en ajoutant que durant le trajet, Pinel avait dérobé 600 $ à l’aîné.

Puis, le lendemain, Pinel s’en est pris à un homme qui retournait à son travail, mais sans succès. 

À l’épicerie

Et juste après, il a ciblé une sexagénaire qui s’en allait à l’épicerie.

« L’accusé a frappé à la fenêtre et la femme, croyant qu’il allait demander quelque chose, a ouvert la fenêtre », a expliqué le procureur.

S’est ensuivie une bousculade, mais heureusement, les appels à l’aide de la femme ont été entendus puisque deux personnes sont venues lui porter secours. 

Pinel a réussi à voler le véhicule, pour ensuite rentrer dans un arbre. Et quand il a vu qu’un des bons samaritains le pourchassait, il s’est rendu.

Heureux d’être arrêté

« Il était content d’être arrêté », a expliqué l’avocat de la défense, Guillaume Langlois, alors que son client plaidait coupable d’enlèvement, de vol, de voies de fait et de conduite dangereuse.

Pinel a écopé de neuf ans de pénitencier, suivis d’une interdiction de conduire d’un an après sa libération. 

Et il jure qu’une fois sorti, on ne l’y reprendra plus.

« Mes actes étaient lâches, a-t-il déclaré à la cour. Ces gens ont sûrement encore peur de marcher dans la rue, et plus encore. J’aurais dû y penser, je suis désolé. »