/news/world

Un gouverneur hostile au masque obligatoire contaminé par le coronavirus

Agence France-Presse

Le gouverneur de l'Oklahoma Kevin Stitt, qui avait participé à un rassemblement électoral de Donald Trump organisé sans masques ni distanciation sociale, a annoncé mercredi avoir été contaminé par le virus causant la COVID-19, sans doute après le rassemblement selon lui.

«J'ai été testé hier pour la COVID-19 et les résultats étaient positifs», a déclaré l'élu républicain, chef de l'exécutif de cet État du centre des États-Unis voisin du Texas, dans une conférence de presse sur Zoom, selon des médias locaux. 

«Je me sens bien, j'avais un peu de courbatures hier. Je n'avais pas de fièvre, juste un peu mal», a-t-il dit en précisant qu'il s'était isolé de sa famille et télétravaillerait jusqu'à nouvel ordre.

«Je ne pense pas avoir été contaminé au rassemblement du président, cela fait trop de temps», a dit Kevin Stitt.

Le rassemblement avait eu lieu le 20 juin à Tulsa, soit 24 jours avant son test, ce qui rend improbable qu'il ait été contaminé ce jour-là (la durée médiane d'apparition des symptômes est de quatre à cinq jours après la contamination). 

AFP

Quelque 6000 partisans de Donald Trump s'étaient rassemblés dans une grande salle sportive, la plupart sans masque, ce qui a d'ailleurs été suivi par une vague de cas deux semaines plus tard, selon les autorités sanitaires locales.

Le gouverneur lui-même ne s'était pas couvert le visage et s'était mêlé à la foule. Avant le rassemblement, il avait dit: «Cela se fera en toute sécurité, nous avons vraiment, vraiment hâte».

L'épidémie progresse actuellement dans son État, comme dans une grande partie du Sud américain. L'Oklahoma a rapporté mardi son nombre record de nouveaux cas de COVID-19 enregistrés en 24 heures (993 cas). Les hospitalisations sont également en hausse.

L'État est l'un des trois à n'avoir ni obligation, ni recommandation officielle concernant le port du masque, selon l'association de responsables locaux de santé publique ASTHO, et Kevin Stitt avait appelé à ne pas pointer du doigt les gens qui choisissent de ne pas se masquer.