/finance/homepage

Air Canada réclame un assouplissement des règles de quarantaine

Agence QMI

Soucieuse de reprendre son envol après des mois de confinement, Air Canada a appelé Ottawa à assouplir les règles de quarantaine pour les voyageurs provenant de pays comptant peu de cas de COVID-19. 

Actuellement, tout voyageur entrant au Canada doit se soumettre à une période de quarantaine de 14 jours, une mesure contraignante qui n'incite pas à voyager. La frontière canado-américaine demeure aussi fermée aux voyages non essentiels.

«La situation devient de plus en plus urgente. Le Canada n’a pratiquement pas modifié ses restrictions en matière de mise en quarantaine depuis la mi-mars, malgré les améliorations continues qui ont permis d’endiguer la propagation du virus dans notre pays et bien d’autres», a plaidé dans une lettre ouverte le médecin en chef d'Air Canada, le Dr Jim Chung

Selon la proposition d'Air Canada, Ottawa pourrait alléger ses mesures pour les pays présentant un nombre de nouveaux cas de COVID-19 per capita similaire ou inférieur au Canada, avec une tendance à la baisse. La liste de ces pays serait mise à jour toutes les deux semaines.

Ainsi, 56 pays pourraient être exemptés, a avancé Air Canada, dont plusieurs destinations européennes (France, Italie, Espagne, Allemagne, Suisse), l'Australie, le Japon et la Corée du Sud.

Rappelons que l'Union européenne a rouvert ses frontières aux voyageurs de certains pays, dont le Canada, il y a environ deux semaines.

D'autres destinations, comme la Chine ou le Royaume-Uni, ne se taillent cependant pas une place sur la liste du transporteur.

«Étant donné les difficultés actuelles aux États-Unis dans la lutte contre le virus, nous ne proposons pas d’assouplir les restrictions à la frontière canado-américaine pour le moment», a ajouté le Dr Chung.