/finance/homepage

L’achat local pourrait profiter aussi au secteur des services

Agence QMI

mrmohock - stock.adobe.com

Les boîtes de communication, les firmes de comptables ou encore les cabinets d’avocats québécois risquent de profiter du discours protectionniste ambiant, s’il faut en croire un nouveau sondage.

• À lire aussi: Achat local: aux entreprises de donner l’exemple

Plus de 80 % des dirigeants d’entreprises croient qu’il est pertinent de faire affaire avec une compagnie de service professionnel basée au Québec, révèle une étude menée par la firme Léger pour le compte du Regroupement des firmes de services professionnels indépendantes.

Cette association comprend 225 compagnies québécoises qui font dans les relations publiques, la publicité, les ressources humaines ou encore la gestion. Elles disent vouloir participer activement à la relance économique en persuadant les entrepreneurs et les dirigeants politiques de les privilégier. En ce sens, le regroupement se réjouit des résultats de ce sondage.

«Dès l'annonce de la création du Regroupement, nous avons senti un appui indéfectible de la communauté des affaires, mais également des clients de nos entreprises respectives. Nous sommes vraiment rendus à un point où l'expertise, les connaissances et le savoir-faire québécois n'ont plus rien à envier à qui que ce soit», a commenté par communiqué Olivier Laquinte, le porte-parole de l’association.

D’autres données de ce sondage, réalisé en juin auprès de 1041 consommateurs et de 501 gestionnaires, font le bonheur des entreprises de service professionnel.

Plus de neuf répondants sur dix soutiennent notamment que le gouvernement devrait prêcher par l’exemple en les favorisant. À peu près la même proportion de personnes considère que d’avoir recours à des services professionnels locaux a des retombées positives sur l’économie de Québec.

Afin que les politiques et les patrons d’entreprises concrétisent ces bonnes intentions, le Regroupement des firmes de services professionnels indépendantes a fait savoir jeudi qu’elle rendra publique une suggestion dans les prochains jours.