/news/currentevents

Martin Carpentier toujours dans la nature

Journal de Québec et Agence QMI

Une semaine a maintenant passé depuis l’énigmatique accident impliquant Martin Carpentier et ses deux filles sur l’autoroute 20. Pendant que Carpentier reste soustrait au radar des policiers, la Sûreté du Québec a adopté un virage à 180 degrés dans sa stratégie de communication.

Les recherches de la Sûreté du Québec (SQ) ont continué dans la nuit de mercredi à jeudi.

• À lire aussi: Une semaine de traque: où est Martin Carpentier?

• À lire aussi: Opération importante aux chutes de la Chaudière

• À lire aussi: La SQ évoque un changement de stratégie dans la recherche de Martin Carpentier

Mercredi, la SQ s’est déployée dans un boisé au parc des Chutes-de-la-Chaudière, après un signalement suspect d’un citoyen, mais les policiers sont revenus bredouilles.

Peut-être ailleurs 

Se pourrait-il que Martin Carpentier soit toujours vivant à l’extérieur de la région de Saint-Apollinaire ? Les enquêteurs « n’ont pas le choix de commencer à considérer » cette hypothèse, estime l’ancien policier François Doré.

Si elle s’avérait, toute information dévoilée sur l’état des recherches, leur localisation géographique ou le nombre d’agents impliqués pourrait compromettre l’enquête criminelle, estime cet expert.

Néanmoins, il demeure possible que Carpentier soit encore présent dans la zone de recherches, vivant ou décédé, précise M. Doré, parce que le secteur à couvrir est large et « pas évident à fouiller ».

Les deux filles recherchées, Romy, 6 ans, et Norah, 11 ans, ont été retrouvées sans vie samedi dans un boisé où se concentrent les battues.

Leurs obsèques seront observées lundi, à Lévis.

Dans la même catégorie