/news/tele

Des policiers qui ont du chien

Marc-André Lemieux

Cet automne sur MOI ET CIE, Unité canine explorera l’univers des duos maîtres-chiens policiers, qu’on décrit comme des relations symbiotiques.

Photo courtoisie, MOI ET CIE

Cet automne sur MOI ET CIE, Unité canine explorera l’univers des duos maîtres-chiens policiers, qu’on décrit comme des relations symbiotiques.

Les émissions animalières continuant d’obtenir du succès, MOI ET CIE présentera cet automne une nouvelle série documentaire qui plongera les téléspectateurs dans l’univers des escouades canines policières.

Unité canine comptera 8 épisodes de 30 minutes. Produite par Hyperzoom en collaboration avec Québecor Contenu, cette série brossera le portrait de différents duos de maîtres-chiens policiers.

Jointe au téléphone, Catherine Dubé Nadeau, productrice et vice-présidente chez Hyperzoom, révèle qu’on y verra principalement deux types de chiens. D’une part, on trouve ceux qui participent aux interventions d’urgence bourrée d’adrénaline, qu’on utilise pour retracer un suspect, détecter des substances illégales et retrouver des personnes manquantes lors de battues en forêt : des bergers allemands. D’autre part, on trouve ceux qu’on utilise pour accompagner des victimes d’agression, qui peuvent leur offrir un support émotionnel durant l’enquête : des labradors ou encore des bouviers bernois. 

« C’est une pratique policière de plus en plus répandue, mais c’est encore nouveau », souligne Catherine Dubé Nadeau.

Hyperzoom produit deux autres émissions très populaires sur MOI ET CIE : Infractions, qui apparaissait au 4e rang des titres les plus regardés du poste l’automne dernier, et Première ligne : chaque seconde compte, qui occupait le premier rang cet hiver.

Tournages cet été

Les tournages d’Unité canine commencent cette semaine. Ils doivent s’étirer jusqu’en octobre. Ils auront lieu principalement à Montréal et dans ses alentours, mais également, dans les régions du 819 et du 418. La pandémie de COVID-19 pourrait toutefois venir brouiller les cartes.

« On travaille avec des équipes extrêmement réduites pour respecter les mesures sanitaires, souligne Catherine Dubé Nadeau. Les choses vont moins vite que d’habitude. Mais si l’on se fie à nos autres productions, ça devrait bien aller. On a tous une bonne capacité d’adaptation. »

Un engouement évident

L’arrivée en ondes d’Unité canine témoigne de l’engouement des diffuseurs pour tout ce qui touche aux animaux. Cet été, TVA remporte un grand succès avec l’émission Un zoo pas comme les autres, qui s’est hissés au sommet du palmarès hebdomadaire des émissions les plus regardées au début juillet, selon les données confirmées de Numéris. Au cours des 12 derniers mois, la chaîne a offert Refuge animal, Animania et Animaux à la retraite.

Pour sa part, Radio-Canada a proposé On s’aime en chien, Les poilus et Vies de chiens, et V a présenté Ambulances animales. Même Canal Vie a participé au mouvement en servant Un safari près de chez nous et SPCA en action.

« C’est une recette gagnante partout, déclare Catherine Dubé Nadeau. C’est ce qu’on retient des congrès de ventes de formats télé. Dès qu’il y a un animal, et plus particulièrement un chien, la cote d’écoute grimpe. »