/regional/estduquebec/cotenord

Marché immobilier résiliant à Sept-Îles

Alexandre Cantin | TVA Nouvelles

Le marché immobilier québécois souffre encore des effets de la crise sanitaire puisque les ventes de maisons ont reculé un peu partout d’avril à juin par rapport à la même période l’an dernier sauf dans deux municipalités des Laurentides et à Sept-Îles, sur la Côte-Nord.

Selon des données publiées par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ), 22 102 ventes ont été réalisées dans la province au deuxième trimestre de 2020, soit une baisse de 24%.

Cette tendance ne se confirme toutefois pas à Sainte-Agathe-des-Monts, Sainte-Adèle et Sept-Îles où une hausse des ventes a été enregistrée.

Pour la ville nord-côtière, 85 ventes ont été effectuées, ce qui représente une augmentation de 13%.

«Ce qu'on a vécu de marquant, c'est qu'on a eu plus d'acheteurs que de nouvelles maisons à vendre sur le marché», a fait savoir Marc Pelletier, courtier immobilier de Via Capitale à Sept-Îles.

Ce dernier ne croit pas que le marché de Sept-Îles est en train de se transformer ni qu'une hausse importante des ventes d'ici la fin de l'année marquera le marché en 2020.