/news/law

La mère accusée de meurtre au 2e degré

Antoine Lacroix et Jonathan Tremblay | Le Journal de Montréal

 La mère de la fillette de 6 ans poignardée à mort dans la nuit de mercredi à jeudi dans l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve a été accusée du meurtre non prémédité de son enfant, vendredi au palais de justice de Montréal.

• À lire aussi: Une fillette de 6 ans tuée à l'arme blanche

• À lire aussi: Fillette tuée à l'arme blanche: «Je n’en reviens pas. Je suis assommée»

La femme de 36 ans a comparu par voie téléphonique à partir de son lit d’hôpital pour faire face à un chef d’accusation de meurtre au deuxième degré. Celle-ci avait une voix calme, mais fatiguée, et n’a pas été très volubile en s'adressant au tribunal.

Un interdit de publication pour protéger l’identité de la victime a été demandé par la procureure de la Couronne au dossier, Me Anne-Andrée Charette, ce qui rend impossible l’identification de l’accusée.

L’avocate de la défense, Elfriede Duclervil, n’a pas demandé une évaluation de l’aptitude à comparaitre de sa cliente.

«Nous venons tout juste de recevoir les documents, je crois que c’est un peu prématuré d’examiner cette voie», a-t-elle indiqué en entrevue.

Comme il s’agit d’une accusation de meurtre, la mère de famille demeurera automatiquement détenue pour la suite des procédures. Elle pourrait plus tard faire une requête pour obtenir sa libération conditionnelle.

Hurlements anormaux  

Rappelons que vers 3 h jeudi, des appels ont été effectués au 911 en raison de hurlements anormaux dans le domicile.

« Ça m’a réveillé. J’ai entendu : “Je vais mourir, maman” », avait raconté au Journal Vallier Harrison, qui demeure à proximité. Il ne pouvait toutefois pas confirmer si la voix était celle d’une enfant.

Lorsque les patrouilleurs sont arrivés sur les lieux, la mère, qui était seule avec l’enfant, criait à tue-tête, selon nos informations.

Scène d’horreur  

À l’intérieur, les agents ont eu droit à une scène d’horreur, a-t‐on appris.

Des manœuvres ont été tentées pour réanimer la fillette de 6 ans, en vain. Elle a malheureusement succombé à ses blessures.

La mère a quant à elle été amenée à l’hôpital, en état de choc. Elle y a passé la journée pour traiter de légères blessures et reprendre ses esprits.

Elle a finalement été rencontrée par les enquêteurs du Service de police de la Ville de Montréal.

Vendredi matin, une accusation de meurtre en deuxième degré a finalement été autorisée contre cette dernière.

L'accusée reviendra au tribunal le 19 août pour la suite des procédures.