/news/coronavirus

Les manifestants anti-masque se déplacent à Québec

Des centaines de manifestants sont rassemblés sous la pluie, ce midi, devant l'Assemblée nationale, pour manifester contre le port du masque obligatoire.

• À lire aussi: Manifestation à Montréal : «la COVID, c’est toute de la bu****t!»

Malgré la pluie qui s’est abattue sur Québec au cours des dernières heures, des centaines de manifestants se sont rendus devant l’Assemblée nationale.

«On veut être libres de dire oui ou non au masque. On ne veut pas qu’on nous oblige de le porter. Que tu le portes, c’est OK! Mais moi je ne veux pas le porter», a expliqué l’une des manifestantes rencontrées.

Un autre homme affirme que le masque «n’est que le début» et craint maintenant de se voir imposer un éventuel vaccin contre la COVID-19.

«Le masque c’est juste un début. C’est le vaccin, la 5G, la corruption. On est tannés», lance-t-il.

«Ils ont mis une date le 18 [juillet] et ils ont dit “là, le masque est important”. Avant, il n’était pas important? Déjà, on trouve que ce n’est pas normal», déplore un autre manifestant.

Plusieurs manifestants estiment que la pandémie est terminée, que les autorités sanitaires exagèrent les risques, voire que la COVID-19 n’a tout simplement jamais existé.

Il s'agit de la deuxième manifestation du genre organisée à Québec en quelques semaines. À la fin mai, des citoyens avaient scandé leur mécontentement contre les différentes mesures de confinement et de distanciation.

Un rassemblement similaire, qui se voulait un plaidoyer pour la liberté de choisir de porter ou non le masque, a aussi eu lieu à Montréal samedi.

Le Québec a rapporté dimanche 169 cas supplémentaires et 1 nouveau décès, portant le total à 58 583 personnes infectées et 5667 morts dans la province.

- Avec Arnaud Koenig-Soutière

Dans la même catégorie