/news/society

Écriture non genrée: un changement de nom crée des remous dans la Marine

Agence QMI

Agence QMI / Journal de QuÈbec

Le changement de nom d’un grade en anglais par la Marine royale canadienne (MRC) crée des remous. 

Cette initiative pour changer l’appellation anglaise désignant un matelot consiste à remplacer «seaman» par «sailor». Ceci établirait une désignation non genrée, puisque «seaman» fait référence à un homme. Toutefois, ce changement voulu par le commandement de la Marine a suscité des commentaires virulents dans des forums en ligne.

Le contre-amiral Chris Sutherland a tenu à dénoncer ces propos qu’il qualifie de haineux, misogynes et racistes.

«Je suis choqué que vous puissiez penser que ces commentaires sont acceptables et que vous ne soyez pas capables de reconnaître que ceux que vous dénigrez sont des gens qui dédient leur vie pour vous donner la liberté de commenter», a-t-il écrit en anglais sur la page Facebook anglophone de la Marine royale canadienne, samedi.

Il a aussi lancé un sérieux avertissement à des membres de la Marine qui appuient ces attaques qu’ils considèrent comme «lâches».

«Je voudrais vous dire vigoureusement que vous n’avez pas de place dans notre Marine. Si vous ne pouvez appuyer ou vivre avec les valeurs de la Charte canadienne des droits et libertés, alors vous ne pouvez pas les défendre», a ajouté le contre-amiral.

Chris Sutherland a souligné que la Marine doit soutenir la diversité et l’inclusion en appuyant les groupes minoritaires ou marginalisés.

La Marine a lancé une consultation en ligne auprès de ses membres, le 17 juillet, concernant les changements de nom pour les grades.