/news/coronavirus

Le cours de la pandémie dans les mains des jeunes, dit Guilbault

Marc-André Gagnon | Journal de Montréal

La vice-première ministre Geneviève Guilbault et le ministre de la Santé, Christian Dubé, ont lancé un appel à la mobilisation aux jeunes adultes, lundi, pour que la situation sanitaire demeure sous contrôle au Québec après avoir observé une tendance «inquiétante chez les 15-34 ans».

Québec observe des éclosions «entre autres dans les bars, mais aussi dans les partys privés» et lors de certaines activités sportives et sociales, affirme la ministre Gulbault.

«Il serait faux de croire que les jeunes sont immunisés contre la COVID-19», rappelle la vice-première ministre. «Vous n’avez pas envie de vous retrouver aux soins intensifs», dit-elle.

«Devenez-vous-même des champions de la distanciation puis du port du couvre-visage», suggère la ministre Guilbault aux adolescents et aux jeunes adultes. Elle leur demande d’agir en «influenceurs» contre la recrudescence du nombre de cas de COVID-19. 

Québec a augmenté ses objectifs de dépistage quotidiens. Il est possible de se faire tester de jour, comme de soir. Tous ceux, dont les jeunes adultes, qui ont des symptômes ou le moindre doute doivent se faire tester, insiste Mme Guilbault.

Manifestants antimasque     

La ministre Guilbault s'avoue particulièrement choquée de voir des manifestants antimasque transgresser les règles de santé publique.

Geneviève Guilbault dénonce vivement le «mépris» dont certains manifestants antimasque ont fait preuve envers des journalistes. La ministre de la Sécurité publique veut resserrer les «mesures répressives» mises à la disposition des autorités pour sévir.

«Ce n’est pas simple d’essayer de convaincre des gens qui ont un tel discours», a plus tard ajouté la ministre Guilbault, lorsque questionnée sur les manifestants antimasque. 

La pandémie de COVID-19, «ce n’est pas dans le 5G, ça arrive pour vrai», a déclaré la vice-première ministre, en rappelant que les protestataires «ne sont pas immunisés contre le virus». 

«On n’hésitera pas à donner des amendes sur une base personnelle si les gens ne respectent pas la consigne à l’intérieur des lieux publics», prévient le ministre de la Santé, Christian Dubé, à propos du port du masque obligatoire. 

«Cette réflexion-là est en cours présentement», confirme l’adjoint du Dr Horacio Arruda, Dr Richard Massé. 

«La très grande majorité des Québécois respectent les consignes, et c’est grâce à eux que la situation est sous contrôle», fait toutefois valoir Mme Guilbault. 

La meilleure réponse aux comportements somme toute «minoritaires» observés le week-end dernier est de redoubler d’efforts à l’égard du respect des consignes de santé publique, croit-elle. 

Le non-respect du port du masque obligatoire peut se traduire par des infractions de 400 à 6 000$, rappelle la ministre de la Sécurité publique, qui prévient que les autorités n’hésiteront pas «à sévir» davantage si le portrait épidémiologique le commande.

Gaspésie     

La vice-première ministre est heureuse de voir autant de Québécois voyager à travers la province dans le contexte actuel. Elle déplore toutefois les dérapages vécus en Gaspésie.

«Ça brise le cœur de voir des images comme on a vu : des gens qui laissent des déchets sur des sites de camping, sur des plages (...) ça n’a pas de bon sang», dit la ministre Guilbault, qui demande aux personnes concernées de faire preuve de civisme. 

Interrogée une fois de plus sur le désordre observé en Gaspésie, la ministre Guilbault a indiqué que son cabinet travaille depuis quatre jours déjà afin de coordonner une action gouvernementale en soutien à des municipalités comme celle de Gaspé.

«On a ajouté des effectifs policiers», a assuré la ministre de la Sécurité publique, qui croit que cela suffit parfois à décourager des comportement désagréables de certains touristes. Les choses se sont améliorées, considère Mme Guilbault.

Le Québec a rapporté lundi 145 nouveaux cas et aucun décès supplémentaire, portant le total à 58 728 personnes infectées et 5667 morts.

Dans la même catégorie