/news/culture

Taylor Swift bat des records et enchante les critiques

Cédric Bélanger

Photo d'archives, AFP

Même quand elle tourne le dos à la pop, tout ce que touche Taylor Swift se transforme invariablement en or. 

Lancé avec un simple préavis de 24 h vendredi dernier, le huitième album de Taylor Swift, Folklore, a battu des records d’écoute et enchanté les critiques. 

Selon sa maison de disques Republic Records, 1,3 million d’exemplaires de cet album, qui voit l’ancienne vedette de la country et de la pop donner une tangente indie folk à sa musique, ont été vendus dans les 24 heures ayant suivi sa sortie. 

C’est un score remarquable à une époque où les albums ne se vendent presque plus. 

Chez Spotify, Folklore a fracassé une marque jusque-là détenue par Thank u, next, d’Ariana Grande, amassant 80,6 millions de visionnements en une journée pour une artiste féminine. C’était aussi le meilleur démarrage, tous artistes confondus, pour un album de 2020 sur la plateforme d’écoute en continu. 

Folklore a aussi établi de nouveaux records sur Apple Music et Amazon Music. Trois chansons, Cardigan, The 1 et Exile devraient faire leur entrée au top 10 du palmarès des singles du Royaume-Uni et il faut s’attendre à ce que Swift balaye tout sur son passage lors de la parution des palmarès de Billboard aux États-Unis. 

Critiques unanimes

Au succès commercial s'ajoute celui de la part de la presse musicale. Les critiques sont unanimes à chanter les louanges de Folklore. Sur le site Metacritic, qui attribue une note à chaque album en compilant les critiques, Folklore obtient un 93%, l'un des meilleurs scores de l’année. 

Auparavant, l’album de Taylor Swift le mieux noté avait été Lover, l’an dernier, à 79%. 

«Le meilleur album de sa carrière» est donc une phrase qui est revenue à plusieurs reprises dans les comptes-rendus dithyrambiques publiés depuis vendredi. 

Quand l’imagination de TS s’emballe

Entièrement composé en quelques semaines pendant la pandémie, Folklore est une aventure inattendue en territoire indie pour Taylor Swift. Pour mener à bien son projet, elle a notamment fait équipe avec Aaron Dessner, un membre du groupe The National. 

«Pendant le confinement, mon imagination s’est emballée et cet album en est le résultat, une collection de chansons et d’histoires qui coulaient comme un torrent de conscience», a expliqué la star sur Instagram. 

Sur les réseaux sociaux, Dessner a révélé que la chanteuse l’avait approché à la fin avril, ce qui signifie que le duo a composé et enregistré 11 des 16 titres de l’album en très peu de temps. 

«Je croyais que ça prendrait un certain temps pour avoir des idées de chansons et je ne me faisais pas d’attente à propos de ce qu’on pourrait accomplir à distance. Mais quelques heures après avoir partagé des musiques, mon cellulaire s’est allumé et c’était un mémo vocal de Taylor d’une version complète d’une chanson. Le momentum n’a jamais ralenti après.»