/news/law

Un adolescent plaide coupable à des accusations de terrorisme en Ontario

Agence QMI

Bloc Justice

Photo Fotolia

Un adolescent originaire de Kingston a plaidé coupable à quatre accusations liées au terrorisme, mardi, à Belleville en Ontario.

Le jeune, qui avait 16 ans lorsqu'il a été par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) l'an dernier, ne peut être identifié puisqu'il est mineur. Il a reconnu sa culpabilité pour avoir facilité une activité terroriste, avec eu l'intention de faire exploser une substance explosive, avoir conseillé à autrui de faire exploser une bombe et pour avoir eu en sa possession des explosifs.

La GRC avait annoncé l'arrestation de l'adolescent et d'un autre suspect en janvier 2019, tout en se faisant avare de détails. La police fédérale s'était limitée à dire que les suspects planifiaient une attaque, sans préciser la cible.

Le jeune avait été remis en liberté sous caution et avait coupé son bracelet de surveillance en avril 2019, ce qui l'a aussi amené à plaider coupable à une accusation de non-respect d'engagement mardi. Il est demeuré détenu depuis cet épisode.

Selon un exposé conjoint des faits présenté mardi et relayé par communiqué par le Service des poursuites pénales du Canada, le jeune homme aujourd'hui âgé de 17 ans voulait faire exploser une bombe «dans un lieu public ou sous une voiture de police ou un véhicule militaire dans l'intention de tuer des innocents» pour le compte de l'organisation État islamique. La cellule terroriste a cependant été infiltrée par un agent du FBI, qui a alerté la GRC.

L'adolescent a aussi admis avoir préparé et partagé un fichier PowerPoint expliquant comment fabriquer une bombe avec un autocuiseur. Il a admis avoir incité une personne à fabriquer une bombe pour ensuite la faire détoner dans un endroit public.

La Couronne a réclamé que l'adolescent soit jugé comme un adulte, compte tenu de la gravité de ses crimes. Le jeune homme devra revenir devant le tribunal ultérieurement pour connaître sa peine.