/regional/quebec/chaudiereappalaches

Décès d'un jeune ambulancier: une mort évitable, selon le coroner

Catherine Bouchard | Journal de Québec

Le décès soudain d’un ambulancier de 24 ans, survenu le 27 décembre 2017 dans le secteur de Saint-Jean-Chrysostome, à Lévis, a été causé par un prolapsus de la valve mitrale, un trouble cardiovasculaire. Cette mort naturelle était évitable, selon le coroner Me Julie Langlois. 

• À lire aussi: Mort d'un ambulancier: le ministère appelle à la prudence

• À lire aussi: Hommage des paramédics de la région de Québec à un collègue décédé

Hugo St-Onge a perdu la vie alors qu’il se trouvait chez sa conjointe. Les ambulanciers ont mis 17 minutes avant d’arriver sur place. 

Selon le coroner, la qualité d’un acte médical et du suivi de celui-ci — survenu à la suite d’une syncope en 2016 – est à réviser. 

Elle recommande également au ministère de la Santé et des services sociaux de revoir les effectifs ambulanciers sur le territoire de Lévis.  

Plus de détails à venir...