/news/coronavirus

Guilbault fait appel aux influenceurs pour conscientiser les jeunes

Marc-André Gagnon | Le Journal de Québec

L’explosion des nouveaux cas de Covid-19 se poursuit chez les 15 à 35 ans, qui dans certaines régions, dépassent maintenant en nombre les personnes âgées.

• À lire aussi: «La COVID-19 n’est pas éradiquée», dit la Dre Tam

En début de la semaine, la vice-première ministre Geneviève Guilbault s'était inquiétée de la multiplication d'éclosions découlant de partys privés chez les jeunes de moins de 35 ans.

Ces derniers représentent désormais la majorité des nouveaux cas de Covid-19 à travers la province.

Dans la région de la Capitale-Nationale, dont Mme Guilbault est la ministre responsable, le nombre de cas dans cette catégorie d’âge a augmenté de 40 % depuis le déconfinement.

« Pour la première fois (depuis le début de la pandémie), dans la Capitale-Nationale, le nombre de cas (actifs) chez les jeunes dépasse celui des personnes âgées », a rapporté la porte-parole du CIUSSS de la Capitale-Nationale, Annie Ouellet.

En effet, sur près de 90 actifs dans cette région, près de 50 % sont des jeunes et environ 30 % sont des personnes âgées.

De l’autre côté du fleuve, le CISSS de Chaudière-Appalaches a rapporté jeudi 10 nouveaux cas confirmés, dont 9 qui sont âgés entre 15 et 35 ans.

La moitié de ces nouveaux cas découlent d’un « party piscine » qui a entraîné l’isolement d’une vingtaine d’individus, à Lac-Etchemin.

« Ces personnes ont eu plusieurs contacts sociaux, suivis des petites rencontres entre amis (restaurants, visites) et générant beaucoup des contacts (de 10 à 50 contacts par personne) », a précisé dans un courriel la porte-parole du CISSS de la région, Mireille Gaudreau.

Appel aux influenceurs

Lors d’une conférence de presse sur un autre sujet, la vice-première ministre a fait appel aux influenceurs du web pour conscientiser les jeunes aux risques que représente la Covid-19.

« Ce que j’aimerais, c’est [...] que les influenceurs, que ce soit sur YouTube, Instagram et autres, embarquent dans le mouvement et essaient de faire passer le message eux aussi », a indiqué Mme Guilbault.

Elle considère que les influenceurs disposent d’un pouvoir important auprès des jeunes, qui ne suivent pas toujours les points de presse des autorités. La ministre en a d’ailleurs profité pour inviter ces vedettes du web à la prudence.

« Les influenceurs, ceux que je vois sur Instagram qui ont beaucoup d’abonnés, faites attention, a-t-elle signalé. Quand tu fais des stories et que toi-même, tu es collé sur tes amis, et qu’il y a l’air d’avoir beaucoup d’amis chez toi, ça n’envoie pas un bon message. »

En parallèle, le gouvernement travaille actuellement sur une nouvelle campagne de communication qui visera à rejoindre les jeunes à travers les réseaux sociaux, a fait savoir Mme Guilbault.

Ultimement, elle espère qu’un maximum de jeunes prendront conscience des risques que représente la Covid-19 pour leur santé et celle des autres.

« Ils peuvent très bien [...] se retrouver en centre hospitalier, a rappelé Mme Guilbault. Puis contaminer une personne vulnérable, qui elle va peut-être en souffrir énormément puis en mourir. Ça, ce n’est pas agréable non plus d’avoir ça sur la conscience. »

- Avec la collaboration de Dominique Lelièvre et TVA Nouvelles

Dans la même catégorie