/news/law

Mike Ward en Cour suprême: «Je suis soulagé» – Me Julius Grey

Cédric Bélanger | Journal de Québec

L’avocat de Mike Ward se réjouit de la décision de la Cour suprême, d’entendre l’appel de l’humoriste que la Commission des droits de la personne avait condamné à payer 35 000$ à Jérémy Gabriel pour s’être moqué de son handicap sur scène. 

• À lire aussi: La Cour suprême entendra la cause de Mike Ward

«Je suis soulagé que la Cour suprême nous donne la permission de plaider cette cause», a mentionné Me Julius Grey, en rappelant le pouvoir discrétionnaire des juges du plus haut tribunal du pays. «On ne sait jamais», dit-il. 

La décision de la Cour suprême pourrait définir les limites de la liberté d’expression non seulement pour les humoristes, mais pour le «milieu artistique en général», soumet Me Grey, qui souhaite aussi que cette cause vienne redéfinir les limites de la juridiction du Tribunal des droits de la personne. 

Mike Ward s’était moqué de Jérémy Gabriel lors de son spectacle Mike Ward s’expose, présenté 230 fois, de 2010 à 2013, malgré les demandes de l’adolescent pour que cessent les blagues le concernant. 

Ward avait entre autres affirmé que «le petit Jérémy» était «laid» et qu’il était prétendument mourant, mais qu’il n’était «pas tuable». Il s’était aussi moqué d’une malformation physique du jeune chanteur atteint du syndrome de Treacher Collins, ainsi que de son implant auditif. 

En 2016, Mike Ward avait été condamné à verser 42 000$ à Jérémy Gabriel et à la mère de celui-ci. La Cour d’appel avait par la suite soustrait de la somme à verser 7000$ destinés à la mère du jeune homme. 

Selon Me Julien Grey, il faudra patienter au moins jusqu’à l’an prochain avant que la Cour suprême n’entende les arguments du clan Ward. 

– Avec l’Agence QMI