/regional/estduquebec/basstlaurent

Provincial Airlines prête à prendre le relais

Gilles Turmel

Le transporteur privé Provincial Airlines aimerait prendre le relais d'Air Canada pour les dessertes régionales suspendues dans la controverse à la fin juin.

• À lire aussi: À la recherche d'une solution à long terme pour le transport aérien régional

• À lire aussi: Pascan Aviation bonifie son offre en région

• À lire aussi: Transport aérien: larguées par Air Canada, les régions lancent un SOS

Les avions de l'entreprise basée dans les Maritimes volent au Québec depuis 10 ans et desservent déjà les aéroports de Mont-Joli, Sept-Îles, Blanc-Sablon, Bagotville, en plus de ceux de Québec et Montréal.

Son directeur du développement des affaires, Tommy Desfossés, ne s'en cache pas: Provincial Airlines veut prendre de l'expansion au Québec.

«C'était déjà un marché qu'on visait. Le départ d'Air Canada, ça ajoute à ça, mais on avait déjà un intérêt pour venir», a-t-il affirmé.

L’entreprise soutient être prête dès maintenant à desservir encore plus les régions du Québec et son approche tranche manifestement de celle d'Air Canada.

«Je pense qu'on a un modèle d'affaires qui est complètement différent. Nous, notre spécialité, c'est de faire du régional», a illustré Tommy Desfossés.

Ce message est fort bien accueilli dans l'Est-du-Québec, qui a connu des années troubles avec Air Canada jusqu'à ce que l’entreprise aérienne abandonne complètement la région le 30 juin dernier.

«Ce qu'on veut, c'est avoir des partenariats avec ceux qui offrent déjà des dessertes dans le milieu. On veut réfléchir à la meilleure façon de faire», a expliqué Bruno Paradis, président de l'Aéroport régional de Mont-Joli, dans le Bas-Saint-Laurent.

Provincial Airlines voit aussi d'un très bon œil le projet Régionair initié justement par les dirigeants de l'Aéroport régional de Mont-Joli. Régionair serait une régie possédée et exploitée par le monde municipal, mais qui sous-traiterait des services aériens auprès de transporteurs privés.

«On a rencontré les gens de Régionair, c'est un projet très créatif qui est extrêmement intéressant», a soutenu Tommy Desfossés.

Le projet Régionair serait rentable dès sa première année d'opération selon ses promoteurs, de quoi rassurer un transporteur privé et éventuel partenaire d'affaires comme Provincial Airlines.