/news/coronavirus

Plombée par la pandémie, Air Canada perd 1,55 G$

Agence QMI

Les revenus d’Air Canada ont fondu de 89 % au deuxième trimestre, comparativement à la période l’an passé.

Selon les résultats publiés vendredi, l’entreprise a engrangé 527 millions $ de chiffre d’affaires, contre 4,7 milliards $ au deuxième trimestre 2019.

Les profits ont aussi reculé, puisque le transporteur a rapporté une perte nette de 1,75 milliard $, ou une perte par action diluée de 6,44 $, comparativement un bénéfice net de 343 millions $, ou un bénéfice par action dilué de 1,26 $ au deuxième trimestre de 2019.

La compagnie aérienne a transporté ce qui représente 4 % des voyageurs qui avaient pris un billet sur la même période l’an dernier.

En fin de compte, l’entreprise a subi une perte d’exploitation de 1,55 milliard $.

Maigre consolation, ses revenus du transport de marchandises ont bondi de 52 %, pour s’établir à 269 millions $.

«À l’instar de nombreuses autres grandes sociétés aériennes de par le monde, les résultats d’Air Canada pour le deuxième trimestre confirment les effets dévastateurs et sans précédent de la pandémie de COVID-19 et des restrictions de déplacements», a fait savoir Calin Rovinescu, président et chef de la direction d’Air Canada, par communiqué.

Le transporteur a souligné qu’il a dû réduire ses effectifs d’environ 20 000 employés, soit plus de 50 % de son personnel. De plus, pour simplifier son parc aérien, réduire sa structure de coûts et diminuer son empreinte carbone, il a dit procéder au retrait de 79 appareils plus anciens, soit des 767 de Boeing, des A319 d'Airbus et des E190 d'Embraer.

«La contraction de près de 90 % du chiffre d’affaires et le recul de plus de 96 % du nombre de passagers devraient rendre encore plus manifeste l’urgence pour les autorités gouvernementales du Canada de prendre des mesures raisonnables afin de rouvrir prudemment la frontière et de rétablir l’activité économique», a-t-il ajouté.