/news/politics

Vers la fin de la PCU et une transition vers l'assurance-emploi

Émilie Bergeron

Le gouvernement fédéral s’apprête à mettre fin à la Prestation canadienne d’urgence (PCU), mais promet d’assurer une transition efficace vers l’assurance-emploi et sans interruption de paiements.

«L’assurance-emploi devrait couvrir tous les Canadiens qui cherchent du travail. Pour ceux qui n’y auront toujours pas accès, comme les travailleurs à contrats, on va créer une prestation de transition, similaire l'assurance-emploi », a déclaré le premier ministre Justin Trudeau en point de presse, vendredi.

Sa ministre de l’Emploi, Carla Qualtrough a ensuite assuré que le système d’assurance-emploi serait prêt à traiter massivement de nouveaux dossiers, évoquant qu’environ 4 millions de demandes pourront être reçues dès septembre.

Or, quand la pandémie de COVID-19 a commencé à sévir au Canada, le système ne pouvait pas gérer l’engorgement des demandes, avant que le programme de PCU soit pleinement en marche.

«Les fonctionnaires ont travaillé d’arrache-pied durant les cinq derniers mois pour y remédier, alors nous sommes confiants que le système est maintenant prêt», a dit la ministre en mentionnant que plusieurs étapes ont été automatisées dans le traitement des demandes.

La PCU, mesure phare déployée au plus fort de la crise sanitaire, permet aux Canadiens qui ont perdu leur emploi, qui ne peuvent travailler ou qui gagnent 1000 $ ou moins par mois, de toucher 2000 $ mensuellement. En date du 26 juillet, environ 8,5 millions de Canadiens en avaient bénéficié pour un total de 62,8 milliards $ en prestations versées.

L’effet «désincitatif» de la PCU sur le retour au travail et, incidemment, la relance économique, a été critiqué par plusieurs. Ottawa n’a pas encore annoncé les détails de la transition qu’il prévoit vers l’assurance-emploi, mais a envoyé le signal qu’il voulait répondre à ces inquiétudes, vendredi.

«De façon générale, la raison pour laquelle nous nous écartons de la PCU est aussi pour créer le message et l’expectative que nous avançons dans une phase différente [...], que nous ne sommes plus dans la phase d’urgence, mais dans celle de la reprise et la relance économique», a souligné Mme Qualtrough.

Le gouvernement Trudeau entend détailler la suite des choses au cours des prochaines semaines. La transition prévoira une prestation pour les travailleurs qui contractent la COVID-19 et ceux qui agissent comme proches-aidants.

Le Conseil national des chômeurs et chômeuses a salué la décision d’Ottawa de déplacer les prestataires de la PCU vers l’assurance-emploi et s’est dit impatient d’en savoir plus.