/regional/montreal/montreal

Plus de 150 plaintes pour les réaménagements des artères montréalaises

Agence QMI

Joël Lemay / Agence QMI

Le réaménagement de certaines artères montréalaises, notamment pour promouvoir le partage des voies avec les piétons et les cyclistes, ne fait pas que des heureux puisque plus de 150 plaintes ont été déposées auprès du bureau de l’Ombudsman de Montréal.

C’est ce qu’a fait savoir vendredi l'ombudsman Johanne Savard, qui a lancé au début du mois de juin une enquête sur les voies actives sécuritaires (VAS) et d’autres réaménagements urbains récemment implantés par la Ville.

«Nos interventions portent principalement sur des enjeux liés à la sécurité, à l’accessibilité universelle, et aux communications déficientes avec les citoyens», a-t-elle souligné.

Mme Savard note que les citoyens se plaignent de l’utilité réelle des aménagements, de l’absence de consultation préalable ou des impacts pour les commerçants.

On évoque aussi des problèmes de sécurité pour les automobilistes, les cyclistes, les piétons et des impacts sur la circulation. Cette congestion créée par les nouveaux aménagements a des répercussions sur les rues résidentielles avoisinantes, note-t-on.

Dans le cas particulier des voies actives sécuritaires, ces aménagements temporaires dédiés aux piétons et cyclistes, l’ombudsman a indiqué que plusieurs correctifs ont déjà été apportés. C’est le cas notamment sur l’avenue Christophe-Colomb.

Néanmoins, l’enquête «confirme plusieurs lacunes, notamment au niveau du partage d’informations entre les différentes entités de la Ville impliquées dans ces projets et au niveau des communications avec les citoyens»

«La Ville reconnaît plusieurs de ces problématiques: notamment, l’implantation des VAS parfois faite avec peu ou pas d’avis préalables», a-t-on ajouté.

Le Réseau Express Vélo (REV) est aussi dans la mire des citoyens, notamment ceux de la rue Berri, de l’avenue Souligny et de la rue Bellechasse.

Des Montréalais se sont aussi offusqués des réaménagements lancés à l’initiative de certains arrondissements, comme dans Rosemont–La Petite-Patrie (projets «Vision Vélo», projets de «Milieux de vie verts et actifs» ou dans Ahuntsic-Cartierville (rues Sauriol et Prieur, rue de Louvain, rue Fleury).

Par ailleurs, Johanne Savard a tenu à préciser que son bureau ne peut pas enquêter sur les décisions votées par les élus, comme les résolutions demandant l’implantation de pistes cyclables, le retrait des espaces de stationnement, le changement des sens des rues.

1- VAS (voies actives sécuritaires):

· Avenue Christophe-Colomb

· Rues Rachel et Sherbrooke

· Rue Villeray

· Avenue du Mont-Royal

· Boulevard Gouin

2- REV (Réseau Express Vélo) :

· Rue Berri

· Avenue Souligny (réalisé en 2019)

· Rue Bellechasse

3- Réaménagements lancés à l’initiative de certains arrondissements :

Rosemont–La Petite-Patrie : projets « Vision Vélo », projets de «Milieux de vie verts et actifs » et autres projets divers

· Rue Beaubien

· Rue Masson

· Rue Saint-Zotique

· Rue Bélanger

· Avenue de Chateaubriand

· Avenue de Bordeaux

Ahuntsic-Cartierville :

· Rues Sauriol et Prieur

· Rue de Louvain

· Rue Fleury

Dans la même catégorie