/finance/homepage

Plus de 45 cadres licenciés chez Agropur

Francis Halin | Journal de Montréal

Chantal Poirier / Agence QMI

Le géant laitier Agropur a licencié plus de 45 cadres ces dernières semaines pour faire face aux effets qu’a la pandémie sur l’organisation québécoise, a appris Le Journal

• À lire aussi: Une trentaine de mises à pied temporaires chez VIA Rail

• À lire aussi: Bond du PIB de 4,5 % en mai

«Dans le contexte d'affaires toujours au ralenti, nous avons aboli le poste de 27 employés en avril et 18 autres en juin. À l’instar de plusieurs autres entreprises, dans ce contexte de pandémie et du spectre d’une récession possible au pays, nous devons faire preuve d’une certaine prudence », a confirmé vendredi au Journal sa directrice des relations publiques et communications externes, Diane Jubinville. 

«Décisions difficiles»

Les suppressions de postes ont été effectuées en deux vagues. Il s’agit de «postes-cadres uniquement». Agropur évoque des adaptations ou revues de structures, qui s’opèrent de manière continue au sein de la coopérative. 

«Des changements ont été apportés dans nos façons de faire et nous ont menés à prendre ces décisions difficiles», a précisé Diane Jubinville. 

En novembre dernier, Agropur avait déjà licencié 125 cadres à la grandeur du pays au lendemain d’un article du Journal relatant le climat de crise qui régnait au sein du transformateur sous le règne de son ex-PDG Robert Coallier. 

Rappelons que ces mises à pied s’ajoutaient à celles de Lachute (180) et de Saint-Damase (110), durement frappées également. 

Dans la même catégorie