/news/politics

L'organisme WE Charity nous cache-t-il des choses ?

Anne Caroline Desplanques | Journal de Montréal

Marc et Craig Kielburger lors d’un événement à Montréal en 2010.

Photo d'archives

Marc et Craig Kielburger lors d’un événement à Montréal en 2010.

WE Charity, l’organisme caritatif au cœur d’un scandale éthique, a adopté comme politique de ne plus répondre à nos questions depuis cette semaine, même s’il doit toujours des millions à l’État. Nous cache-t-il des choses ? 

Le 30 juin, Ottawa a versé 30 millions $ à WE Charity pour lui permettre de couvrir ses dépenses dans le développement du programme de bourses canadiennes pour le bénévolat étudiant.

• À lire aussi: L’Ontario prend ses distances de We Charity

• À lire aussi: WE Charity a choisi de ne pas attendre l'approbation officielle, dit Trudeau

• À lire aussi: WE Charity: pas de traitement de faveur, dit Trudeau

Devant le comité permanent des finances cette semaine, les cofondateurs du mouvement WE, les frères Kielburger, ont indiqué qu’ils rendraient l’intégralité de la somme à l’État et que WE perdrait 5 M$ dans l’opération.

Justin Trudeau a comparu jeudi devant le Comité permanent des finances.

Capture d'écran

Justin Trudeau a comparu jeudi devant le Comité permanent des finances.

Mais le bureau de la ministre responsable du programme, Bardish Chagger, a indiqué au Journal que WE n’a remboursé qu’une partie des 30 millions $ qui lui ont été versés, sans vouloir préciser le montant toujours dû.

L’organisme estime malgré tout qu’il n’a plus à répondre à nos questions depuis le témoignage des cofondateurs, mardi. « WE Charity n’a plus rien à ajouter à cette conversation » est la dernière réponse que nous avons reçue.

Le Journal a encore beaucoup d’interrogations. En voici certaines : 

Encore plusieurs questions  

En août 2019, le gouvernement a versé 3 M$ à WE Charity pour soutenir le développement de 200 microentreprises gérées par des jeunes et aider la croissance de 30 autres entreprises. Pourriez-vous fournir la liste des 230 entreprises aidées grâce à ces fonds ?  

En juillet 2019, la mère du premier ministre, Margaret Trudeau, et l’ex-première ministre du Canada Kim Campbell se sont rendues au Kenya pour assister à l’inauguration d’un collège WE. Qui a assumé leurs frais de voyage et à combien s’élevaient-ils ? 

Margaret Trudeau (à gauche), le cofondateur de WE Charity, Craig Kielburger, la première dame du Kenya, Margaret Kenyatta, et l’ex-première ministre du Canada Kim Campbell lors de l’inauguration d’un collège WE.

Photo courtoisie

Margaret Trudeau (à gauche), le cofondateur de WE Charity, Craig Kielburger, la première dame du Kenya, Margaret Kenyatta, et l’ex-première ministre du Canada Kim Campbell lors de l’inauguration d’un collège WE.

Sachant que WE Charity a licencié 390 personnes depuis le début de la pandémie, le mouvement WE (toute entité de WE) a-t-il fait appel à la subvention salariale d’urgence du Canada ? Sinon, pourquoi ?  

Pourriez-vous fournir une liste de toutes les dépenses de voyage ou de déplacement payées par WE Charity, ME to WE ou d’autres entités de WE à des élus et à leur entourage au cours des 10 dernières années ? 

Bill Morneau ou son épouse Nancy McCain ont-ils obtenu des reçus à des fins fiscales pour leurs deux dons de 50 000 $ à WE Charity, ainsi que pour tout autre versement fait au mouvement WE (toute entité de WE) depuis l’élection de M. Morneau à titre de député en 2015 ? 

Bill Morneau en point de presse en 2018.

Photo Agence QMI

Bill Morneau en point de presse en 2018.

De quel réseau WE Charity dispose-t-il au Québec ? 

Quel est le montant provenant de commanditaires et de financement corporatif dans vos revenus totaux pour les cinq dernières années ? 

Sachant que WE Charity déclarait avoir payé 2,8 M$ en honoraires de professionnels ou de consultants en 2019, quelles sont les personnes qui ont reçu des honoraires depuis 2015 ? 

Craig et Marc Kielburger offrent les mêmes services de conférenciers avec deux bureaux de conférenciers : Speakers spotlight et ME to WE. Pourquoi ? Versent-ils leurs gains de conférenciers à WE Charity ?