/regional/montreal/montreal

Consultation sur le prochain budget de Montréal

Agence QMI

GEN-SALLE-CONSEIL-MONTRÉAL

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

La Ville de Montréal organise une consultation citoyenne en prévision du budget de l’exercice 2021 qui sera inévitablement marqué par les conséquences de la pandémie de COVID-19.

Cette consultation budgétaire arrive à un moment bien particulier, alors que les finances de Montréal ont été plombées par le ralentissement de l'économie, ainsi que par les mesures de lutte contre la maladie. Des estimations à la fin du printemps laissaient déjà entrevoir que la Ville pourrait se retrouver avec un manque à gagner de jusqu'à 500 millions $.

Ces préoccupations des élus se retrouvent d'ailleurs dans le sondage qui lance la consultation budgétaire. La Ville demande notamment aux citoyens s'ils sont d'accord avec l'idée de voir la taxe foncière augmenter plus vite que l'inflation ou, dans le cas contraire, dans quel domaine de service ils aimeraient voir la Ville concentrer ses coupes.

L'administration de la mairesse Valérie Plante demande aussi si la Ville devrait augmenter ses investissements et sa dette pour stimuler l'économie, voire même si elle devrait demander au gouvernement le droit de faire un déficit en 2021, une mesure déjà réclamée dans les dernières semaines. Rappelons que la loi interdit aux villes de présenter un budget déficitaire.

La pandémie amène la Ville «à revoir ses façons de faire et à placer au cœur de la vie montréalaise certains secteurs d'activités comme la vitalité économique, commerciale et culturelle locale, la solidarité sociale, la transition écologique, la mobilité active et les infrastructures», a expliqué le cabinet de la mairesse Valérie Plante dans un communiqué, lundi.

«Ces priorités occuperont une place prépondérante lors des consultations, dans un contexte où Montréal veut saisir toutes les occasions qui se présentent pour jeter les bases d’une nouvelle économie plus inclusive, résiliente et verte», a-t-on ajouté.

La mairesse Plante estime que les consultations permettent de rapprocher les citoyens des décisions prises par la Ville, en leur permettant de faire entendre leur point de vue.

Il s'agira de la seconde édition de cette démarche de consultations prébudgétaires annuelles.

«Le nouvel exercice de participation démocratique mis en place en 2019 nous a permis d'expérimenter, d'apprendre et de mesurer l'intérêt suscité auprès du public», a expliqué le président du comité exécutif, Benoit Dorais, en précisant que près de 70 personnes et groupes y ont participé l'an dernier.

La consultation se déroulera en trois étapes. Elle comprend un sondage en ligne avec dépôt de mémoires, analyse et élaboration des recommandations avant le dépôt du rapport au conseil municipal.