/sports/homepage

Le Tricolore prêt à résister

Jonathan Bernier | Journal de Montréal

Même si on est en séries et que l’accès des médias est on ne peut plus limité, les Penguins n’ont pas caché leur jeu en prévision de la rencontre de ce soir, la deuxième de la série les opposant au Canadien. 

• À lire aussi: Le Canadien surprend d’entrée 

• À lire aussi: Hymne national en anglais seulement: des Québécois choqués

Le mandat de déranger davantage Carey Price et d’appliquer énormément de pression sur les défenseurs du Tricolore — principalement sur Shea Weber, Ben Chiarot et Jeff Petry qui foulent la glace à profusion — est clair.

Claude Julien s’est assuré de préparer ses joueurs en conséquence. Après le congé d’hier, il a convié sa troupe à un court entraînement, en matinée, en banlieue de Toronto.

«Ça a été un bon entraînement. Les gars sont concentrés. On sait à quoi s’attendre et on est au courant de ce qu’ils [les Penguins] veulent faire», a assuré l’entraîneur du Canadien, via visioconférence.

«Il faudra bien défendre notre territoire. On sait qu’ils vont se diriger plus au filet lorsqu’ils vont lancer. Il faudra protéger l’enclave encore plus que lors du dernier match», a ajouté Julien.

Le Franco-Ontarien a confirmé qu’il n’apporterait aucune modification à sa formation et qu’il s’attendait, de la part de ses troupiers, à un meilleur match que lors de la rencontre initiale.

Murray devant le filet

Du côté des Penguins, Mike Sullivan a souligné qu’il ferait de nouveau confiance à Matt Murray pour défendre la cage de son équipe. L’Ontarien a cédé trois fois sur 35 tirs lors de la rencontre inaugurale. 

L’athlète de 26 ans n’a rien à se reprocher, mais l’histoire récente tend à démontrer que Sullivan n’est pas l’être le plus patient avec ses hommes masqués.

Vous pouvez en parler à Marc-André Fleury qui s’était fait ravir le poste de cerbère partant, par ce même Murray, pendant le parcours éliminatoire de 2016.

D’ailleurs, Murray a lui-même subi les foudres de son entraîneur en cours de saison. Ses performances chancelantes ont incité Sullivan à faire confiance à Tristan Jarry. Ce dernier s’est même retrouvé au match des étoiles. 

Ce qui n’a pas empêché Sullivan de ramener Murray devant le filet, dans un système d’alternance, pour le sprint final de la saison.

La glace pourrait donc être bien mince sous les patins de Murray.

Formations probables pour le match de ce soir:     

MONTRÉAL

Tatar-Danault-Gallagher
Drouin-Suzuki-Armia
Byron-Kotkaniemi-Lehkonen
Weise-Domi-Weal

Chiarot-Weber
Kulak-Petry
Ouellet-Mete

Price
Lindgren

PITTSBURGH

59 Jake Guentzel – 87 Sidney Crosby – 43 Conor Sheary
16 Jason Zucker – 71 Evgeni Malkin – 17 Bryan Rust
12 Patrick Marleau – 19 Jared McCann - 72 Patric Hornqvist
46 Zach Aston-Reese – 53 Teddy Blueger – 13 Christopher Tanev

8 Brian Dumoulin – 58 Kristopher Letang
28 Marcus Pettersson – 6 John Marino
3 Jack Johnson – 4 Justin Schultz

30 Matt Murray
35 Tristan Jarry

Dans la même catégorie