/regional/saguenay

Un barrage de castors cède et fait des dégâts

Éliane Pilote | TVA Nouvelles

Une écluse de castors a cédé la fin de semaine dernière à Saint-Félix-d’Otis, au Saguenay et a fait beaucoup de dégâts: infiltration d’eau dans des maisons et des routes affaissées.

Le barrage n'a pas résisté aux pluies diluviennes des derniers jours. «Il a cédé», explique simplement le maire de la municipalité, Pierre Deslauriers.

«Il y a eu de la pluie, le terrain est en terre noire, c'est un sol légué et c'était au moins 7 pieds de haut donc ça fait un bon coup d'eau», ajoute M. Deslauriers.

Ce barrage qui a cédé a fait bien des dommages. «C'est décourageant, il y avait de l'eau dans le sous-sol, dans le garage, partout sur mon terrain. À un certain âge, tu ne veux plus te faire reconstruire ces affaires-là», avoue Roger St-Hilaire, un citoyen du secteur.

Et ce n'est pas la première fois que cette municipalité est confrontée à une telle situation. Les castors sont de plus en plus nombreux sur ce territoire.  

«Avant il y a avait des trappeurs, là la valeur de la fourrure a diminué, il y a donc moins de trappeurs et plus de castors», explique le trappeur Yvan Tremblay.

Plus de castors signifie donc plus de barrages. La municipalité a donc pris les grands moyens: elle a engagé un trappeur.  

«Il y a un protocole, je vais chercher et je défais les barrages par la suite, il faut faire ça, car si je fais juste en prendre quelques-uns et les emmener ailleurs, je ne fais que déplacer le problème», mentionne Yvan Tremblay. 

Les autorités demandent d'ailleurs aux citoyens de les aviser s'ils aperçoivent un barrage qui nécessite une intervention.