/news/world

Une tempête tropicale en guise d’avertissement

Nora T. Lamontagne | Journal de Montréal

Malgré des dégâts moins importants qu’anticipé, la tempête tropicale Isaias aura servi d’avertissement aux Québécois qui se trouvent en Floride en ce début de saison des ouragans.

« Ça a été comme un test de préparation. Les autorités nous disent : “Vous êtes en pleine saison des ouragans, préparez-vous parce qu’on va en voir d’autres’’ », convient Marie Poupart, auteure et journaliste derrière la page La Floride de Marie.

Marie Poupart, Floridienne.

Photo courtoisie

Marie Poupart, Floridienne.

Après avoir balayé une partie des Antilles, la dépression s’est déplacée vers la côte est de la Floride dimanche, où on a enregistré des vents jusqu’à 105 km/h, selon le Centre national des ouragans basé à Miami.

• À lire aussi: La tempête Isaias remonte la côte est

• À lire aussi: Isaias s'approche de la Floride en tant que tempête tropicale

• À lire aussi: Des Québécois prêts pour Isaias

« Ça aurait certainement pu être pire », a affirmé le météorologiste Brett Rossi au Palm Beach Post, notant que sans les grands vents et l’air sec, Isaias aurait pu devenir un ouragan de catégorie 2 ou 3.

La tempête tropicale n’a toutefois pas retrouvé le statut d’ouragan, contrairement aux prévisions qui annonçaient qu’elle regagnerait en vigueur au contact des eaux chaudes du détroit de Floride.

« Quand on vit en Floride, il faut être préparés pour les ouragans », ajoute Mme Poupart, aussi collaboratice au Journal

Si les génératrices, les lampes de poche et les réserves de nourriture non périssables n’ont pas été nécessaires pour affronter Isaias, elles serviront sans doute dans les prochaines semaines.

Comme à l’habitude

Dimanche, de nombreux Floridiens vaquaient à leurs occupations comme si de rien n’était.

Des habitants de Fort Pierce en Floride ont profité des vents d’Isaias, qui a été rétrogradé en tempête tropicale, dimanche.

Photo AFP

Des habitants de Fort Pierce en Floride ont profité des vents d’Isaias, qui a été rétrogradé en tempête tropicale, dimanche.

 « Il n’a jamais été question qu’Isaias soit plus que de catégorie 2. Personnellement, je commence à m’énerver quand ils disent que ça peut en être un de catégorie 4 », explique l’avocate québécoise Nancy Lapierre, qui s’est installée dans le sud il y a 25 ans. 

En matinée, elle est allée se promener sur la plage et déjeuner en terrasse d’un restaurant. 

Au plus fort de la tempête, vers 13 h, la Floridienne d’adoption pouvait voir les palmiers s’agiter sous une fine pluie depuis la fenêtre de sa maison de Delray Beach.

L’ouragan de catégorie 1 Isaias a été rétrogradé en tempête tropicale après son passage au-dessus des Bahamas, de la République dominicaine et de Porto Rico. Il a fait une victime sur le petit territoire américain, où le corps d’une femme de 56 ans a été découvert samedi dans un véhicule emporté par les eaux.

Aujourd’hui et demain, la tempête tropicale doit remonter vers les Carolines du Sud et du Nord, en s’éloignant peu à peu de la côte au niveau de la Géorgie.

– Avec l’AFP


La saison des ouragans s’étire du 1er juin à la fin novembre et compte en moyenne six ouragans, dont trois majeurs.