/news/coronavirus

Quatre fois plus d'Ontariens auraient eu la COVID-19

Agence QMI

Photo d'archives, AFP

Environ 160 000 Ontariens avaient déjà contracté la COVID-19 à la fin juin, soit plus de 4 fois plus que le nombre officiel de cas, laisse croire une étude dévoilée par la Santé publique de l'Ontario. 

Du 5 au 30 juin, les chercheurs ont analysé un peu plus de 7000 échantillons sanguins soumis aux laboratoires de la Santé publique pour une raison non reliée au coronavirus. Du nombre, 1,1 % contenait des anticorps liés à la maladie.

Ce pourcentage, ramené à la grandeur de la population de l'Ontario, laisse ainsi présumer qu'environ 160 000 Ontariens auraient contracté le virus au cours du printemps. Or, le nombre de cas officiellement confirmés en laboratoire en date du 30 juin dépassait tout juste les 35 000.

Le taux d'infection varie aussi grandement d'une région à l'autre. Il passe ainsi de 0,3 % dans le nord de la province à 1,5 % à Toronto, ce qui voudrait dire qu'environ 45 000 habitants de la Ville-Reine ont été contaminés à ce jour.

D'autres études ont déjà mis en évidence que le nombre de cas de COVID-19 détectés en laboratoire sous-évalue l'étendue de la pandémie. Une étude réalisée à New York avait notamment estimé qu'environ un citoyen sur cinq de la mégalopole avait déjà été infecté par le SRAS-CoV-2 à la fin mars.