/regional/troisrivieres/mauricie

Essor immobilier dans les petites municipalités de la Mauricie

Amélie St-Yves | TVA Nouvelles

Le marché immobilier poursuit son essor en Mauricie et les plus petites municipalités tirent leur épingle du jeu. L’essor du télétravail et le coût des maisons militent en faveur de la campagne... Et même des Trifluviens choisissent de quitter la ville.

Saint-Boniface a le vent dans les voiles. Le nombre de ventes résidentielles a augmenté de 81% dans la dernière année pour atteindre 49 transactions.

«Ça progresse beaucoup, Saint-Boniface. C'est proche de Trois-Rivières et proche de Shawinigan», a souligné le maire Pierre Desaulniers.

Et ce n’est pas un cas isolé. Plusieurs municipalités de la Mauricie ont noté des hausses de ventes dans la dernière année.

Aux Boisés du Patrimoine de Saint-Boniface, une cinquantaine de terrains ont trouvé preneur depuis une douzaine d’années pour des autoconstructions et la demande augmente. Plusieurs acheteurs viennent de la ville.

«On en a de partout à travers le Québec. On en a de Montréal, mais la majorité, c'est des gens de Trois-Rivières qui viennent s'établir ici», a mentionné le copropriétaire, Brian Austin.

Le développement entame d’ailleurs une troisième phase, ce qui ajoute une dizaine de terrains.

Le prix des maisons en Mauricie, les taxes généralement abordables et les programmes gouvernementaux favorisent également l’achat d’une première maison, selon la notaire Cassy Bernier.

«Il y a quand même un gros bassin de gens qui, probablement, ont pris leur budget de vacances ou autre pour venir acheter une propriété, une première maison», a-t-elle indiqué.

Sans oublier la fibre optique, de plus en plus accessible, pour ceux qui pourront rester définitivement en télétravail.

«La COVID a inversé l'exode», a laissé tomber le maire de Saint-Alexis-des-Monts, Michel Bourassa.