/regional/montreal/montreal

La communauté libanaise de Montréal sous le choc

TVA Nouvelles

La communauté libanaise de Montréal est ébranlée au lendemain des explosions qui ont ravagé le cœur de Beyrouth mardi soir.

• À lire aussi: Apocalypse à Beyrouth: la colère gronde chez les Libanais

• À lire aussi: Pendant six ans, un produit à haut risque stocké au port de Beyrouth

• À lire aussi: «Ce pays tient grâce à la solidarité des Libanais et des Libanaises»

Plus d’une centaine de personnes ont perdu la vie dans le drame et des dizaines de personnes sont encore portées disparues.

Parmi les victimes, trois proches de Leila El-Chami, une Lavalloise d’origine libanaise.

«Ce sont des jeunes de 24 ou 26 ans. Il y a une mère de famille qui est décédée sur son balcon, devant ses enfants», raconte-t-elle à TVA Nouvelles.

Des commerçants rencontrés par notre équipe sont toujours choqués par les images de la dévastation.

«Je n’ai pas le goût de travailler. Quand tu regardes la télévision, tu vois que c’est une grande, grande catastrophe», explique Rabih Moutran, propriétaire des Délices des Cèdres.

Le conseiller municipal Aref Salem a perdu un ami, Nizar Najariane, un homme d'affaires qui a vécu plusieurs années à Montréal.

«C'était tellement triste hier d'avoir les nouvelles et de voir quelqu'un qu'on connaît qui est mort dans son bureau, à son travail», a-t-il dit.

La diaspora libanaise rappelle que le pays est durement éprouvé, depuis plusieurs années. 

«C'est pas juste un accident qui est arrivé hier. Ça fait des années et des années. C'est une crise économique, politique, la famine...», détaille le président de l’Union libanaise culturelle de Montréal, Roland Dick.

La députée de Québec solidaire Ruba Ghazal est née à Beyrouth. Elle presse le gouvernement d'offrir au plus vite de l'aide humanitaire aux Libanais.

«Je vais interpeller la ministre Nadine Giraud, le ministre des Relations internationales, pour voir comment on peut contribuer à aider le peuple libanais qui souffre aujourd'hui», a-t-elle fait savoir.

Un rassemblement de recueillement de prières, ainsi qu'une vigile à la chandelle auront lieu jeudi à 19h, au consulat général du Liban.