/news/culture

«L’envolée classique»: l’OSM en voiture à l’aéroport

Agence QMI

C’était au tour de l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) d’offrir une prestation devant un parterre de voitures sous les étoiles, à l’aéroport Montréal-Trudeau, mercredi soir.

Sous la direction du chef de renommée internationale Jacques Lacombe, une cinquantaine de musiciens de l’ensemble ont revisité la 5e Symphonie de Beethoven – dont 2020 marque le 250e anniversaire de naissance –, ainsi que Le tombeau de Couperin, de Ravel, et des extraits de La flûte enchantée et Don Giovanni, de Mozart, à l’occasion du concert-bénéfice L’envolée classique.

Les solistes Hélène Guilmette, soprano, et Jean-François Lapointe, baryton, se sont aussi joints à la fête en tant qu’invités spéciaux. Philippe Fehmiu était l’animateur de la soirée.

Selon les chiffres fournis par l’OSM, les occupants de 520 véhicules avaient confirmé leur présence à l’événement, qui a permis d’amasser 165 000 $. Le montant sera alloué à la poursuite de la mission d’accessibilité, d’éducation et de réinvention de l’OSM en ces temps troubles.

C’était la première fois depuis mars, mercredi, que les artistes de l’OSM se retrouvaient regroupés en si grand nombre sur scène. Les œuvres choisies par maestro Lacombe, ne nécessitant pas plus de 50 instrumentistes, permettaient la distanciation sociale entre eux.

L’OSM annoncera sa programmation 2020-2021 au cours du mois d’août.