/regional/estduquebec/cotenord

Un phare menacé sur la Côte-Nord

Alexandre Cantin | TVA Nouvelles

Le phare de Matamec, un emblème de la réserve écologique du même nom situé à l’est de Sept-Îles est menacé.

Une visite récente de fonctionnaires du ministère de l’Énergie et des Ressources laisse croire à des citoyens que le bâtiment pourrait être démantelé.

Serge Galienne, un pêcheur de bourgots installé à Matamec, demeure à deux pas du phare construit au début des années 1900. Abandonné depuis plus de 60 ans, il est en très mauvais état, mais sa structure est solide et encore utile.

«C’est à nous autres, a confié Serge Galienne. Le monde de Matamec s’approprie ce phare-là. T’es en bateau, c’est une balise. On se fie là dessus quand on va quelque part. C’est à nous autres. C’est un gros bout de l’histoire de Matamec.»

Pour les touristes et résidents de la Côte-Nord, le phare et le décor qui l'entoure représentent le point culminant d’une randonnée à travers 4 kilomètres de sentiers mettant en valeur la réserve écologique de Matamec.

Serge Galienne craint le démantèlement du phare à la suite de la visite le mois dernier de deux fonctionnaires du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles. «Ils sont venus me demander s’ils pouvaient prendre des photos du phare parce qu’à leurs yeux, c’est un bâtiment illégal et ils veulent le détruire. Ils ont pris les photos et sont repartis», a-t-il dit.

Charles-Henri Desrosiers, qui possède un vaste domaine à Matamec, serait le propriétaire du phare même si ce dernier se trouve sur des terres publiques.

«J’ai acheté il y a 30 ans ce qui s’appelait à l’époque, la station de recherche Matamec d’un organisme écologique américain. Ça faisait partie des actifs. Mais je ne sais pas s’ils avaient un bail», a-t-il expliqué. Il souhaite la conservation du bâtiment.

«Des choses historiques comme celle-là, on devrait faire tout en notre possible pour les conserver», a fait savoir Charles-Henri Desrosiers.

Serge Galienne serait prêt à investir temps et argent pour rénover le phare. «Moi et mon voisin Desrosiers, on veut le rénover ça fait des années, a soutenu le pêcheur. Mais on ne veut pas le faire et que le gouvernement vienne le brûler.»

Le ministère de l’Énergie et des Ressources Naturelles ne commente pas le dossier pour des raisons de confidentialité, mais affirme que le démantèlement du phare n’est pas prévu à court terme.

Des projets de rénovation du bâtiment avec la corporation Amory-Galienne qui gère la réserve écologique de Matamec ont échoué au cours des dernières années. Cet organisme est en réflexion sur son implication dans ce dossier.