/finance/homepage

Bénéfices nets en hausse pour Québecor

Agence QMI

Sébastien St-Jean / Agence QMI

Malgré un repli de ses revenus, Québecor a enregistré un bénéfice net de 174,9 millions $ au deuxième trimestre, en hausse de 34,7 millions $ par rapport à la même période en 2019.

L’entreprise a dévoilé jeudi des revenus de 1 milliard $ pour cette période, en baisse de 5 % (53,1 millions $) par rapport à l’année précédente.

Sa division Vidéotron a vu une forte progression de ses revenus provenant de la vente des équipements (22,5 millions $, soit 43,8 %) et du secteur des téléphones mobiles (13,3 millions $, soit 9,1 %).

«Dans le contexte difficile lié à la COVID-19, Québecor a démontré, encore une fois, l’excellence de sa gestion opérationnelle et financière avec une croissance de ses résultats trimestriels supérieure en comparaison avec les grands joueurs nationaux de l’industrie, a indiqué par voie de communiqué Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction de Québecor. Malgré des baisses de revenus substantielles pour certaines unités d’affaires, la Société a continué de générer une croissance de sa clientèle, une hausse de sa rentabilité et a maintenu sa solidité financière.»

Du côté de Groupe TVA, les revenus sont en forte baisse, puisque le secteur média a vu fondre de 57,4 millions $ (-30,2 %) son chiffre d’affaires, alors que les sports et divertissements ont perdu 15,4 millions $ (-37,4 %).

Les bénéfices nets ont toutefois été meilleurs que le deuxième trimestre 2019, avec des hausses dans les deux secteurs de 1,9 million $ et 4,3 millions $ respectivement.

Le deuxième trimestre 2020 reflète pleinement les répercussions de la pandémie de COVID-19, selon France Lauzière, présidente et chef de la direction de Groupe TVA. «L’impact de cette crise sanitaire a engendré une baisse significative de nos revenus publicitaires, une diminution importante du nombre d’événements sportifs diffusés par la chaine TVA Sports - y compris le report des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey au troisième trimestre 2020 − ainsi que l’arrêt de la majorité des activités de production de contenu».

Les parts de marchés de Groupe TVA ont aussi progressé, avec 42,3 % sur l’ensemble des chaines du groupe, en hausse de 1,8 %. La chaine d’information LCN a été la locomotive de cette hausse, puisque ses parts ont augmenté de 5,1 % pour atteindre 10,6 %, faisant d’elle la chaine spécialisée la plus écoutée du Québec.