/regional/montreal/montreal

Hommage aux victimes de Beyrouth: «On est complètement impuissants»

TVA Nouvelles

Des membres de la communauté libanaise au Québec ressentent beaucoup d’impuissance depuis la tragique explosion meurtrière de Beyrouth dont le bilan s’alourdit de jour en jour. 

• À lire aussi: Explosion au Liban: 16 fonctionnaires du port en détention

• À lire aussi: «Beyrouth a rendu l’âme»

• À lire aussi: Explosions à Beyrouth: des Montréalais inquiets pour leurs proches

Des proches endeuillés et des membres de la communauté sa ressembleront jeudi en début de soirée au consulat général du Liban, à Montréal. 

Claude Kfoury, Québécois d’origine libanaise arrivé dans la province à l’âge de 14 ans, fera partie du rassemblement. Ce dernier a partagé son récit à TVA Nouvelles.

«J’ai tout de suite appelé ma cousine quand j’ai vu les images. Elle était en train de pleurer et je voyais encore la poussière lui retomber sur la tête. Je me suis mis à pleurer aussi», raconte M. Kfoury, pour qui une vingtaine de membres de sa famille résident toujours dans la capitale libanaise.

«J’ai rappelé ma tante et elle m’a enfin répondu. Elle m’a dit qu’elle était blessée à l’épaule et aux bras et que la maison était détruite. Elle m’a dit "je vais à l’hôpital et je te rappelle"» poursuit-il. 

Au téléphone, Claude Kfoury entendait presque uniquement des cris et des appels à l’aide. 

«Honnêtement, on a dépassé l’angoisse. On est à l’impuissance et frustration et l’incompréhension... On ne comprend plus rien. On ne sait plus quoi faire», se désole-t-il. 

L’intégralité de l’entrevue avec Claude Kfoury se trouve en haut de page.