/news/world

Kanye West manipulé par les républicains?

TVA Nouvelles

Plusieurs démocrates s’inquiètent de voir que des adversaires politiques travaillent actuellement d’arrache-pied afin de permettre à la star du rap Kanye West d’inscrire son nom sur les bulletins de vote dans plusieurs États-clés en vue de l’élection présidentielle.

• À lire aussi: La candidature de Kanye West remise en doute dans le New Jersey

• À lire aussi: Promo ou vraie candidature?

• À lire aussi: Kim Kardashian évoque la bipolarité de Kanye West, demande «compassion et empathie»

Si les ambitions présidentielles de l’excentrique artiste ont jusqu’à présent été virées en dérision, le Parti républicain semble y voir une façon d’aider Donald Trump à conserver sa place à la Maison-Blanche. C’est du moins ce que craignent de nombreux organisateurs démocrates.

Plusieurs personnes détenant des liens avec les républicains ont travaillé au cours des dernières semaines afin de permettre à Kanye West d’être inscrit sur les bulletins de vote dans plusieurs États comme le Missouri, l’Arkansas et l’Illinois. Sa campagne est également parvenue à soumettre sa candidature à temps pour le Wisconsin, un État-clé remporté de justesse par Donald Trump en 2016.

Lane Ruhland, une avocate du Wisconsin qui représente la campagne de Donald Trump dans un autre dossier, a déposé en personne les documents nécessaires à la candidature de Kanye West à la commission électorale de l’État.

L’avocate a refusé de commenter son implication. L’aile républicaine du Wisconsin a, de son côté, nié toute implication dans la campagne de Kanye West. Dans une déclaration, le parti a indiqué que le clan West avait pris une «décision intelligente en embauchant une avocate d’expérience». «Nous accueillons Kanye West et quiconque se qualifie pour la course présidentielle», enchaîne le parti.

Si la candidature de West doit encore être validée dans plusieurs États, dont le Wisconsin, le spectre d’une candidature de West dans cet État pivot rend sa campagne présidentielle beaucoup plus importante aux yeux des démocrates, qui craignent de voir le rappeur siphonner le vote de l’électorat noir au détriment de leur candidat Joe Biden.

Un stratège démocrate interrogé par NBC News a déploré l’aide républicaine apportée au candidat, qui affirme pourtant mener une campagne indépendante.

«Il est difficile de ne pas y voir des stratèges républicains soutenir les ambitions présidentielles d’un célèbre rappeur souffrant d’une maladie mentale parce qu’ils croient qu’il soutirera des appuis de la communauté noire à Joe Biden», a indiqué Jesse Lehrich.

Kanye West s’est pourtant bien défendu de diviser le vote afro-américain lors du lancement de sa campagne en Caroline du Sud, le mois dernier.

«La chose la plus raciste à n’avoir jamais été dite est l’idée que si Kanye West se présente à la présidence, il divisera le vote des Noirs», avait-il alors déclaré.

Une déclaration qui n’a pas convaincu David Bowen, un représentant démocrate de Milwaukee, dans le Wisconsin, qui a émis des doutes sur les motivations derrière la campagne de Kanye West.

«Il est triste de voir un artiste aussi populaire que Kanye West être utilisé comme un pion afin de tromper ses propres gens et ses fans à l’aide d’une fausse campagne», a-t-il déclaré au réseau CNN.

La femme de West, Kim Kardashian, a récemment émis des craintes au sujet de la santé mentale de son mari et a demandé au public de faire preuve de compassion, alors que West tente toujours de composer avec son diagnostic de troubles bipolaires.

À la Maison-Blanche, le président Donald Trump a affirmé qu’il n’avait rien à voir avec la campagne de Kanye West.

«J’aime beaucoup Kanye West. Je n’ai rien à voir avec sa présence sur le bulletin de vote», a-t-il déclaré.

Dans la même catégorie