/regional/saguenay

Une programmation adaptée pour Diffusion Saguenay

Simon Philibert | TVA Nouvelles

La permission de tenir des rassemblements de 250 personnes donne un peu d’espoir aux amateurs de spectacles, notamment au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Par contre, l’expérience sera bien différente.

Selon la directrice générale de Diffusion Saguenay, un organisme de diffusion et de production de spectacles pluridisciplinaires, la collaboration des spectateurs est obligatoire sans quoi il n’y aura pas de spectacle.

Au théâtre Banque Nationale, à Saguenay, à l’arrivée, on se rend compte que tout a bien changé: pastilles au sol, lavage de main et port du masque obligatoires.

Lors de l’arrivée à la salle, le spectateur est invité à prendre place en salle. Une rangée sur deux sera occupée et le logiciel de billetterie s’occupera de laisser l’espace réglementaire entre les spectateurs. Le masque sera obligatoire lors des déplacements et dans les espaces publics. Le spectateur pourra l’enlever une fois à sa place.

Pour Diffusion Saguenay, il était essentiel de présenter des spectacles et retrouver le public. De nouvelles ententes sont en vigueur avec les artistes et les producteurs. Personne ne fera beaucoup d’argent. Par contre, personne n’en perdra.

Depuis début juillet, des spectacles en formule intimiste ont lieu dans le foyer du théâtre. La réponse des citoyens est très positive. En 2 heures, les billets pour une représentation de 50 personnes se sont envolés.

La permission de rassembler 250 personnes donne également un peu de souffle aux producteurs de festivals.

Selon le directeur général du Festival international des Rythmes du monde, la rentabilité ne sera cependant pas au rendez-vous et il est un peu tard pour penser à organiser des festivals.

Diffusion Saguenay annoncera une partie de sa programmation d’automne dès la fin du mois d’août.

Dans la même catégorie