/finance/homepage

Aciérie Contrecoeur-Ouest: les syndiqués approuvent leur nouveau contrat de travail

Agence QMI

Après avoir failli déclencher la grève, les employés de l’aciérie Contrecœur-Ouest appartenant à ArcelorMittal, en Montérégie, se sont finalement mis d’accord avec la partie patronale pour un nouveau contrat de travail.

Les travailleurs ont entériné à 75 % la convention collection, qui s’appliquera pour les six prochaines années.

«Les membres s'étaient donné comme objectif d'améliorer les retraites. On peut dire "mission accomplie", a commenté, Guy Gaudette représentant syndical des Métallos et responsable du secteur de l'acier. Les régimes de retraite figurent maintenant dans le peloton de tête de l'industrie, et même en première position.»

Outre l’augmentation de cotisations patronales au régime de retraite, les syndiqués ont obtenu une hausse de salaire de 1,8 % par année. Les clauses en lien avec les vacances et les périodes de repos ont aussi été bonifiées, a ajouté le Syndicat des Métallos.

Pourtant, les 271 employés de l’usine et ArcelorMittal étaient bien loin d’un règlement la semaine dernière, quand 98,5 % des salariés avaient voté en faveur d’un mandat de grève.

«Il était minuit moins une. Les membres ont beaucoup aidé en envoyant un message clair à l'employeur par ce vote. L'employeur a renoncé à plusieurs demandes de concession et ça a permis d'arriver à un règlement», a expliqué Yves Rolland, président de la section locale 6951 des Métallos.