/news/society

Éclosion de salmonellose due à des oignons américains : de nouveaux cas au Canada

Agence QMI

Des cas de salmonellose dus à des oignons importés des États-Unis continuent d’être signalés au Canada, selon l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) qui dit poursuivre son enquête sur cette éclosion.

Vendredi, l’ASPC a indiqué qu’il y avait maintenant 239 cas confirmés de salmonellose au Canada liés à ces oignons cultivés chez nos voisins du sud, soit 119 nouveaux cas depuis le 2 août. La Colombie-Britannique compte 67 cas rapportés, l’Alberta, 149, la Saskatchewan, 5, le Manitoba, 13, l’Ontario, 3, le Québec, 1, et l’Île-du-Prince-Édouard, 1 également.

«Évitez de manger, d'utiliser, de vendre ou de servir des oignons rouges, blancs, jaunes ou jaunes sucrés distribués par Thomson International Inc. [établie à Bakersfield, en Californie] ou tout produit qui en contient, a mentionné l’Agence. [...] Si vous ignorez d'où provient votre oignon rouge, blanc, jaune ou jaune sucré, ne le mangez pas.»

L’ASPC a ajouté qu’«il n'existe aucune preuve attestant que les oignons cultivés au Canada sont liés à cette éclosion».

Aucun décès n'a été signalé en lien avec cette éclosion, mais quelques dizaines de personnes ont dû être hospitalisées. Les symptômes de la maladie sont les suivants : fièvre, frissons, diarrhée, crampes abdominales, maux de tête, nausées et vomissements.

Les marques d’oignons rappelées sont : El Competidor, Imperial Fresh, Onions 52, Tender Loving Care, Thomson International, Thomson International Premium, Thomson Premium et Freshpoint Foodservice.

Un rappel similaire a été mis en place aux États-Unis également et les autorités canadiennes disent travailler avec leurs vis-à-vis américains dans ce dossier.

L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), qui gère les rappels d’aliments au pays, a indiqué de son côté, vendredi, que son enquête se penchera sur d’«autres importateurs possibles, ce qui pourrait entraîner d'autres rappels».

Dans la même catégorie