/finance/homepage

La pandémie fait mal à la Caisse de dépôt

Sylvain Larocque | Journal de Montréal

MARIO BEAUREGARD/AGENCEQMI

La Caisse de dépôt et placement du Québec a enregistré un rendement de -2,3 % pendant les six premiers mois de l’année, un résultat bien inférieur à celui de 0,8 % obtenu par son indice de référence.

Les pertes de placement de 8,2 milliards $ ont contribué à faire reculer l’actif de la Caisse de 340 milliards $ à la fin de 2019 à 333 milliards $ à la fin juin.

Les placements en actions de la Caisse ont connu un rendement de -5 % alors que l’indice de référence n’a reculé que de 2,2 %. L’écart s’explique principalement par la sous-exposition de l’institution dans le domaine technologique, notamment dans les titres des géants Google, Facebook, Apple, Amazon et Microsoft.

La Caisse a enregistré un rendement de -7,3 % dans le secteur des actifs réels, qui comprend les immeubles (-11,7 %) et les infrastructures (-1,0 %). La grande présence de l’institution dans les centres commerciaux lui a fait mal dans le contexte de la pandémie.

Pour ce qui est des placements dans les obligations et les autres titres de revenu fixe, le rendement de la Caisse a atteint 4,1 % alors que celui de l’indice de référence s’est établi à 4,5 %.

«Il n’y a pas de crise à la Caisse», a assuré vendredi le PDG de la Caisse, Charles Émond, en précisant que l’institution disposait de toutes les liquidités nécessaires pour faire face aux obligations de ses déposants.