/news/coronavirus

Un Ontarien détenu aux États-Unis meurt de la COVID-19

Agence QMI

Positive COVID-19 test and laboratory sample of blood testing for diagnosis new Corona virus infection(novel corona virus disease 2019)from Wuhan with hospital background. Pandemic infectious concept

Photo adobe stock

Un Ontarien est décédé de la COVID-19 aux États-Unis alors qu’il était en attente d’être expulsé au Canada, après avoir purgé une peine de prison.  

• À lire aussi: Pénitenciers: les visites de détenus reprennent progressivement

• À lire aussi: Peine réduite, car il a attrapé la COVID-19 en détention préventive

James Hill a contracté le virus dans un centre de détention des Services d’immigration et de douane de Farmville en Virginie, a rapporté Global News. 

L’administration du centre de détention a confirmé le décès de l’Ontarien mercredi à l’hôpital. 

L’homme de 72 ans attendait son expulsion après avoir purgé une peine de prison. Il a été diagnostiqué peu de temps avant son retour au pays, selon son neveu Douglas Hunt qui qualifie la mort de son oncle de «tragique». 

Quelque 290 cas de coronavirus ont été enregistrés dans le centre de détention de l’ICE de Virginie, où la population détenue est de 350 à 400 personnes, selon des statistiques officielles. 

«ICE est fermement attaché à la santé et au bien-être de tous ceux qui sont sous sa garde et entreprend un examen complet de cet incident», a indiqué l’agence dans un communiqué. 

Hill a déménagé aux États-Unis pour travailler comme médecin il y a environ trois décennies après quelques années de travail au Canada, a rappelé le réseau Global. 

En tant que médecin de famille, Hill avait été reconnu coupable de fraude en matière de soins de santé et de distribution d’une substance contrôlée en 2006. 

Hunt a dit qu’il pouvait y avoir une erreur judiciaire dans le cas de Hill.

Après sa libération en avril, Hill a été placé dans un centre de détention, alors qu’un juge a ordonné son expulsion en mai.