/finance/homepage

Grève générale au port de Montréal

Agence QMI

Faute d'accord, les débardeurs du port de Montréal ont entamé ce matin à 7h une grève générale illimitée.

Les syndiqués, sans convention collective depuis 2018, n’ont pas pu trouver un terrain d’entente avec leur employeur, l’Association des employeurs maritimes, malgré 65 séances de négociations depuis deux ans.

• À lire aussi: Grève au Port de Montréal: inquiétudes chez les détaillants

Le point de divergence concerne les horaires de travail et le salaire en dehors des plages horaires de jour en semaine.

Vendredi, le syndicat avait appelé à «fermer le port de Montréal» en conférence de presse, alors que près de 6300 entreprises de transport dépendent de cette infrastructure.

Les débardeurs avaient débrayé pendant quatre jours durant la semaine du 27 juillet dernier. Cet arrêt de travail en avait suivi un autre quelques semaines plus tôt.

La grève se déroulera aussi au terminal Contrecœur. L’arrêt de travail s’appliquera en plus aux grands contremaitres, ainsi qu’aux hommes d’entretien.

Dans la même catégorie