/regional/montreal/laurentides

Meurtre d’Océane Boyer : «Je pense souvent à elle», dit une amie

TVA Nouvelles

Plus de cinq mois après le meurtre de la jeune Océane Boyer, les résidents de Lachute, dans les Laurentides, sont toujours ébranlés par l’événement. 

• À lire aussi: Pas d'enquête préliminaire avant 2021 pour François Sénécal

• À lire aussi: Émouvante cérémonie en mémoire d’Océane

• À lire aussi: Meurtre d'Océane Boyer: droguée avant d’être tuée

«Je pense souvent à elle, au moins une fois par jour», a avoué Talie Ouellet, une amie de l’adolescente de 13 ans dont le corps a été retrouvé en bordure d’une route de la municipalité de Brownsburg-Chatham. 

«C’est tous nos moments qu’on a passés ensemble parce qu’on a vraiment de bons souvenirs. Je vais toujours me souvenir d’elle parce qu’elle m’a vraiment marqué», raconte la jeune fille. 

Talie Ouellet soutient qu’elle se souviendra surtout de la joie de vivre d’Océane et de «sa bonne énergie qu’elle partageait». 

«Elle avait vraiment un bon cœur et elle aimait tout le monde pour ce qu’ils étaient vraiment», a-t-elle ajouté. 

Même s’ils ne connaissaient pas Océane Boyer, les résidents de Lachute ont tout de même été touchés par sa mort tragique. 

«C’est terrible, mais qu'est-ce que tu veux? C'est très touchant», a affirmé une dame rencontrée dans la municipalité.

«Ça me choque! Je trouve ça effrayant, pour un enfant», a lancé une autre dame qui se trouvait à Lachute. 

Dossier devant les tribunaux

La cause de François Sénécal, le présumé meurtrier de l’adolescente, était de retour devant les tribunaux lundi matin au palais de justice de Saint-Jérôme. 

Le dossier a cependant été reporté au 28 septembre prochain. La date de l’enquête préliminaire devrait être fixée à ce moment, ce qui signifie qu’elle ne devrait avoir lieu qu’en 2021. 

Ami de longue date de la famille, François Sénécal aurait apostrophé Océane peu après 8h le 26 février dernier alors qu’elle venait de quitter son domicile pour se rendre à l’école. 

Il L’aurait ensuite conduite jusque chez lui à Brownsburg-Chatham où il aurait voulu la rendre inconsciente en lui donnant des médicaments et de l’alcool. 

Il aurait finalement tué l’adolescente avec un objet contondant avant d’abandonner son corps en bordure d’une rue isolée située à une vingtaine de kilomètres au nord de sa résidence.