/news/politics

Une enquête après la deuxième vague de COVID-19?

Geneviève Lajoie | Journal de Québec

L’enquête devant faire la lumière sur les milliers de personnes âgées décédées de la COVID-19 dans les CHSLD pourrait se tenir seulement après la deuxième vague appréhendée de l’épidémie.

De passage à Mascouche mardi, François Legault a admis que son gouvernement n’a pas encore statué sur la forme que prendra l’investigation.  

«On est en train de regarder quel format l’enquête va prendre, donc on n'a pas encore terminé. Évidemment, est-ce qu’il y aura une deuxième vague dans les prochaines semaines? Est-ce qu’on doit attendre la fin de la deuxième vague avant d’enquêter, de faire l’enquête?», a fait valoir le premier ministre.

Il a néanmoins assuré qu’il y aura bel et bien une «enquête détaillée» sur les causes de l’hécatombe survenue dans les CHSLD.

Les employés sans masque

François Legault estime que tout s’est joué dans les premières semaines de la pandémie au Québec, au mois de mars. 

«Des employés, qui avaient la COVID-19, souvent sans symptômes, n’ont pas porté tout le matériel de protection, entre autres les masques, et ont infecté des milliers de résidents et il y a eu des milliers, malheureusement, de décès», s’est désolé le premier ministre.

2e vague

Il estime que le Québec est beaucoup mieux préparé pour une deuxième vague, notamment en raison de l’arrivée de 10 000 nouveaux préposés aux bénéficiaires qui entreront en fonction cet automne dans les CHSLD après un cours accéléré de trois mois.

Rappelons que, de son côté, la coroner en chef du Québec a déclenché en juin une enquête publique sur les milliers de décès enregistrés dans les résidences pour aînés pendant la pandémie.