/news/world

Pour Trump, la grippe de «1917» a mis fin à la Deuxième Guerre mondiale...

TVA Nouvelles

Donald Trump fâché avec l’histoire contemporaine? Le président américain s’est emmêlé les pinceaux lundi soir en liant la grippe espagnole et la Deuxième Guerre mondiale.

Lors de son point de presse quotidien sur la pandémie de COVID-19, le résident de la Maison-Blanche a indiqué que la grippe espagnole de 1917 avait été «terrible».

«Cela a été une chose terrible où entre 50 et 100 millions de personnes mortes. Et qui a probablement mis fin à la Seconde Guerre mondiale, tous les soldats étaient malades», a-t-il avancé.

Le président aurait plutôt dû parler de la Première Guerre mondiale. Un porte-parole de la Maison-Blanche a d’ailleurs rapidement précisé à plusieurs médias américains que c’était ce qu’il voulait dire.

Cependant, en plus d’une erreur de date, Donald Trump a également fait des erreurs de fait.

La grippe espagnole a en effet débuté en 1918 plutôt qu’en 1917 pour se terminer vers 1920.

Elle n’a donc pas mis fin à la guerre à cause de soldats malades. La Première Guerre mondiale s’est terminée en novembre 1918 avec la signature d’un armistice.

Le virus d’ailleurs profité de la fin de la guerre pour se propager dans le monde.

Rappelons par ailleurs que la Deuxième Guerre mondiale a eu lieu de 1939 à 1945.