/regional/estduquebec/basstlaurent

Cours d'initiation: une relève diversifiée pour la chasse

Simon Gamache Fortin | TVA Nouvelles

Les cours d'initiation à la chasse avec arme à feu sont de plus en plus populaires. Les places s'envolent rapidement.

Une proportion de plus en plus grande de jeunes adultes et de femmes y participe.

Les places dans les cours se remplissent rapidement ces jours-ci.

«À partir de la semaine passée, on a donné des cours et là les cours sont pleins tout le temps», a dit mercredi Marius de Champlain, moniteur de tir, en entrevue avec TVA Nouvelles.

La formation de la relève a dû être mise sur pause trois mois en raison de la pandémie de la COVID-19.

«On est quand même rendu à la mi-août, alors les gens nous posent souvent la question: "si je suis mon cours, est-ce que j’aurai ma carte à temps pour la chasse"? Oui, mais ce sont les derniers cours qui vont se donner avant la saison de chasse», a précisé Mario Ross, propriétaire de Pronature Rimouski et Amqui.

Pour acheter un permis de chasse, il est obligatoire de posséder un certificat du chasseur. Deux cours mènent à son obtention, soit le cours canadien de sécurité dans le maniement des armes à feu ainsi qu’une formation pratique et le cours Initiation à la chasse avec arme à feu (ICAF), qui se donne désormais uniquement en ligne.

Les jeunes de 12 à 18 ans et les femmes représentent 45 % de la relève qui suit les formations obligatoires pour la chasse.

«Ça fait 44 ans que je donne des cours, donc je le vois très bien. On est rendu à 15 % de jeunes de 12 à 18 ans et 30 % de femmes», a indiqué M. de Champlain.

Dans les boutiques spécialisées, on remarque que la chasse familiale est de plus en plus populaire. Ça se ressent dans les ventes et dans l'offre de produits.

«Maintenant, il y a vraiment des vêtements taillés pour femmes, il y a des vêtements pour jeunes. On a des armes faites plus courtes. Les manufacturiers se sont adaptés», a dit le propriétaire de Pronature Rimouski et Amqui.

Autre signe encourageant pour l'avenir de l'industrie de la chasse, les moniteurs donnent de plus en plus de formation depuis quelques années.

Malgré une baisse marquée des ventes de permis de chasse, pêche et piégeage au Québec depuis plusieurs années, le bassin de nouveaux adeptes lui se diversifie.